TF1 France 2 France 3 Canal+ France 5 M6 Arte C8 W9 TMC TFX NRJ 12 La Chaîne Parlementaire Public Sénat (LCP) France 4 BFM TV CNEWS CSTAR Gulli Culturebox TF1 Séries Films L'Équipe 6ter RMC Story RMC Découverte Chérie 25 LCI Franceinfo IDF1 Téva RTL 9 TV Breizh Paris Première Canal+ Cinéma Canal+ Séries Canal+ Family Canal+ Sport Canal+ Décalé OCS Max OCS Géants OCS Choc OCS City beIN SPORTS 1 beIN SPORTS 2 beIN SPORTS 3

OCS Max : Programme TV de la chaîne OCS Max

En ce moment sur OCS Max :

06h25 Bob l'éponge, le film : un héros sort de l'eau

Film : comédie 1h35 Tout public
Bob l'éponge, le film : un héros sort de l'eau

Le fond des mers est en émoi : la recette du célèbre pâté de crabes a été volée. Bob l'éponge prend les choses en main et suit la piste du voleur. Avec ses amis, Patrick l'étoile de mer fidèle, Carlo le calamar égoïste, Sandy l'écureuil et Monsieur Krabs, le crustacé obsédé par l'argent, il s'aventure en dehors de l'océan et découvre la civilisation des humains. Chance pour eux, ils se transforment en super héros : Bob, par exemple, grandit et surtout arbore désormais une belle plaquette de chocolat en guise d'abdos. La bande tombe vite sur Steak Barbare, un méchant pirate, l'auteur du larcin. La confrontation est inévitable... - Critique : Il y a dix ans sortait Bob l'éponge, le film, aussi siphonné que la série d'animation. Au début de ce deuxième long métrage, réalisé par Paul Tibbitt, scénariste du précédent, tout baigne dans le même esprit joliment crétin. Quand Bob l'éponge carrée et ses potes de Bikini Bottom se retrouvent sur le sable, on est un peu moins séduit. Pas grave : tant que cette andouille de Patrick, l'étoile de mer crypto-gay, est là, tout va. — G.O.

9min

À suivre, dès 08h00 : Blanche Neige, les souliers rouges et les 7 nains (Rediffusion)

Ce soir sur OCS Max :

21h00 S.O.S. Fantômes : l'héritage

Rediffusion Film : comédie 2h Tout public

Mère célibataire, Callie décide de quitter son appartement en ville pour s'installer à la campagne, dans une ferme que son père Egon lui a léguée. Avec ses deux enfants, Trevor et Phoebe, ils ne tardent pas à affronter les premiers ennuis. Au fur et à mesure, le doute s'insinue dans leurs esprits quant à la réelle personnalité d'Egon, disparu en ayant laissé d'énormes dettes et de mystérieux souvenirs disséminés dans la demeure. En fouillant les lieux, leurs craintes se confirment, d'autant que Phoebe déclenche une série d'événements incontrôlables en manipulant un étrange objet. Rapidement, la ville doit faire face à une invasion de fantômes... - Critique : La chasse aux fantômes est une affaire de famille. La preuve : trente-sept ans après la plus culte (et peut-être la plus drôle) de toutes les comédies fantastiques, réalisée en 1984 par Ivan Reitman, c’est son propre fils, Jason, qui pilote cette nouvelle aventure, entièrement conçue comme un hommage affectueux aux facéties d’origine. Difficile d’en raconter plus sans « divulgâcher » les petites et grandes surprises que ce film très « filial » réserve aux fans des bons vieux Ghostbusters d’autrefois. Si elles n’égalent pas tout à fait l’humour et le rythme du premier SOS fantômes, les retrouvailles sont bien plus divertissantes et réussies que les précédentes tentatives de relancement. Et de Paul Rudd à Finn Wolfhard (l’un des gamins de la série Stranger Things), les nouveaux venus sont aussi réjouissants que les anciens, qu’on vous laisse le plaisir de (re)découvrir…

« S.O.S. Fantômes : l'héritage » sur OCS Max

23h00 Blinded : La fraude

Rediffusion Série dramatique 50mn -12

Saison : 1 - Épisode : 3 - Avec l'aide de son ami Adam Berg, qui travaille pour la ST Bank, Bea obtient des documents qui prouvent que la banque maquille ses résultats. - Critique : Bon sujet que les relations entre la presse économique et le monde de la finance. Cette série suédoise a l’intuition de leur donner un tour charnel, et même érotique. Malheureusement, l’intrigue ne suit pas. Bea, une jeune journaliste en guerre contre les traders véreux, couche avec Peder, le boss plus âgé et très marié d’une banque d’affaires florissante. Que faire de cette attirance le jour où elle découvre qu’il a menti sur les bénéfices de sa boîte ?Blinded a pour elle l’alchimie de son couple central, et met en scène avec une certaine électricité les corps-à-corps clandestins de la milléniale engagée et de l’irrésistible capitaliste. Plutôt bien sentis, les personnages secondaires — un reporter à la moralité contestable, un trader kamikaze poudré jusqu’à l’os, un jeune banquier encore naïf — complètent cette arène où l’avidité le dispute aux faux-semblants. On voit où la série veut en venir : la collusion des sphères de pouvoir, le redoutable pouvoir de séduction de l’argent, qui se glisse sous notre peau même lorsque l’on s’en défend… Malgré ce potentiel, les deux premiers épisodes diffusés ce soir augurent une mauvaise gestion narrative et un rythme mou, qui ménagent peu de suspense. Et l’on craint déjà que passé l’excitation des cinq à sept, la relation entre Bea et Peder, faute d’une caractérisation plus fouillée, ne tire rapidement à la ligne.

« Blinded » sur OCS Max

Programme OCS Max de la journée d'aujourd'hui

Mercredi 01 Février 2023

De 06h25 à 08h00 Bob l'éponge, le film : un héros sort de l'eau

Film : comédie 1h35 Tout public

Le fond des mers est en émoi : la recette du célèbre pâté de crabes a été volée. Bob l'éponge prend les choses en main et suit la piste du voleur. Avec ses amis, Patrick l'étoile de mer fidèle, Carlo le calamar égoïste, Sandy l'écureuil et Monsieur Krabs, le crustacé obsédé par l'argent, il s'aventure en dehors de l'océan et découvre la civilisation des humains. Chance pour eux, ils se transforment en super héros : Bob, par exemple, grandit et surtout arbore désormais une belle plaquette de chocolat en guise d'abdos. La bande tombe vite sur Steak Barbare, un méchant pirate, l'auteur du larcin. La confrontation est inévitable... - Critique : Il y a dix ans sortait Bob l'éponge, le film, aussi siphonné que la série d'animation. Au début de ce deuxième long métrage, réalisé par Paul Tibbitt, scénariste du précédent, tout baigne dans le même esprit joliment crétin. Quand Bob l'éponge carrée et ses potes de Bikini Bottom se retrouvent sur le sable, on est un peu moins séduit. Pas grave : tant que cette andouille de Patrick, l'étoile de mer crypto-gay, est là, tout va. — G.O.

Sur OCS Max dès 06h25 : Bob l'éponge, le film : un héros sort de l'eau

De 08h00 à 09h35 Blanche Neige, les souliers rouges et les 7 nains

Rediffusion Film d'animation 1h35 Tout public

Blanche-Neige, une princesse un peu ronde, se glisse dans la salle du trône. Elle y dérobe les chaussons rouges de sa marâtre. En les mettant aux pieds, son physique change : elle devient longiligne et plus jolie. Sa belle-mère entre dans une colère noire et Blanche-Neige s'enfuit en enfourchant un balai magique. Dans la forêt, elle se réfugie dans la maison de sept nains. Pensant que la jeune fille est une sorcière, les nains, qui sont en fait des princes, comptent sur elle pour les libérer d'un sort jeté par une sorcière qu'ils ont combattue et ainsi retrouver leur apparence initiale...

Sur OCS Max dès 08h00 : Blanche Neige, les souliers rouges et les 7 nains

De 09h35 à 11h10 Attention au départ !

Rediffusion Film : comédie 1h35 Tout public

Tout se passe bien pour Benjamin, un jeune père de famille attentionné et heureux de partir en vacances avec ses enfants, et également ceux de ses amis qui lui ont été confiés. Face aux doutes de ces derniers sur ses capacités à s'occuper de la bande d'ados, Benjamin se retrouve forcé de partager les vacances avec son beau-père pour les rassurer. Arrivés à la gare, une inattention les fait perdre de vue le groupe seulement quelques instants, mais assez pour que les garnements s'embarquent dans un train dans leur dos. Plus le choix, le duo doit faire équipe pour remettre la main sur eux avant que leur entourage ne découvre leur erreur...

Sur OCS Max dès 09h35 : Attention au départ !

De 11h10 à 12h45 La dream team

Rediffusion Film : comédie 1h35 Tout public

Maxime Belloc officie au Paris-Saint-Germain. C'est une star, consciente de l'être. Lorsque la fourrière lui enlève sa voiture de sport garée sur une place pour handicapés, il se blesse bêtement au tibia, ce qui met un coup d'arrêt à sa carrière. Son agent veut redorer son blason de buteur en le renvoyant dans son Berry natal auprès de son père agriculteur. Les retrouvailles ne sont pas vraiment chaleureuses, le père reprochant au fils son arrogance. Jacques Belloc accepte la présence de Maxime a une condition : il doit accepter d'entraîner les cadets du village. L'un d'eux se révèle être le fils de sa jolie kinésithérapeute...

Sur OCS Max dès 11h10 : La dream team

De 12h45 à 14h25 Un monde plus grand

Rediffusion Film : drame 1h40 Tout public

Corine ne se remet pas de la mort de son mari. Son collègue et ami Marc l'envoie en Mongolie pour qu'elle y enregistre des sons. Une nuit, elle assiste à une cérémonie chamanique au cours de laquelle elle entre dans une transe inexpliquée. Selon Oyun, la chamane du village, la jeune femme a un don. De retour en France, Corine raconte son expérience à son amie Louise, incrédule. Elle décide de repartir en Mongolie, décidée à perfectionner ce don. Formée à la dure par Oyun, elle compte bien entrer en communication avec son défunt époux... - Critique : Sujet plein de pièges : une jeune femme qui ne parvient pas à faire le deuil de son mari part en reportage en Mongolie où une communauté lui découvre des pouvoirs chamaniques. D’abord réticente à cultiver ce don, elle finit par y puiser l’espoir d’entrer en contact avec le disparu… Qu’il s’agisse d’une histoire vraie ne facilite en rien la tâche de la réalisatrice Fabienne Berthaud (Pieds nus sur les limaces) : le résultat est bancal. Mais au moins, il reste relativement sobre, hors les scènes de transe, maladroitement spectaculaires. La Mongolie est filmée avec une douceur respectueuse. Cécile de France, irrégulière, se montre émouvante dans le chagrin. Et l’échec de la quête obsessionnelle de l’héroïne relance tardivement la donne, ouvrant le film à une autre sagesse, peut-être plus facile à montrer au cinéma.

Sur OCS Max dès 12h45 : Un monde plus grand

De 14h25 à 16h10 Un homme idéal

Rediffusion Film : thriller 1h45 -10

Mathieu Vasseur a 25 ans et rêve de devenir un écrivain reconnu. Il envoie ses manuscrits à des maisons d'édition qui sont à chaque fois rejetés. Parce qu'il faut bien gagner sa vie, il travaille pour la société de déménagement de son oncle. Alors qu'il œuvre chez un ancien soldat de la guerre d'Algérie, il tombe sur le journal du défunt. Le texte est fort et beau : Mathieu décide de s'en emparer et de le faire publier sous son nom. Le succès du livre est fulgurant et lui permet de rencontrer Alice, une jolie jeune femme de la haute-bourgeoisie. Trois ans plus tard, alors que son éditeur le presse à rendre son nouveau livre, Mathieu est harcelé par un maître-chanteur... - Critique : Un garçon qui s'acharne à devenir écrivain s'approprie le manuscrit d'un autre. Succès. Mais son deuxième roman tarde à venir : si l'imposture est découverte, il perdra tout. L'usurpation d'identité, la revanche sociale, l'histoire d'amour qu'on ne devrait pas vivre, le tout sur fond de Côte d'Azur... Yann Gozlan a beau connaître ses classiques, de Plein Soleil à Chabrol, son scénario sombre dans l'invraisemblance. Ce qui n'empêche pas une certaine tension. Merci Pierre Niney ! L'acteur fraîchement césarisé porte avec brio son personnage en mal de reconnaissance. — M.Bl.

Sur OCS Max dès 14h25 : Un homme idéal

De 16h10 à 18h10 Largo Winch 2

Rediffusion Film : thriller 2h Tout public

Largo Winch se retrouve à la tête du groupe W après la mort de son père. Contre toute attente, il décide de ne pas suivre les traces de son père, mais de mettre en vente l'entreprise familiale. En effet, il a l'ambition, avec l'argent que lui rapportera la société, de créer une importante fondation humanitaire. Alors qu'il est sur le point de signer le contrat de vente, un mystérieux témoin l'accuse de crimes contre l'humanité. Largo Winch risque gros s'il ne trouve pas le moyen de se disculper. Il entame alors une enquête qui le ramènera sur les traces de son passé, en plein coeur de la jungle birmane, dans l'espoir de prouver son innocence... - Critique : On n’avait guère aimé le premier Largo Winch (2008) (1), ersatz français de James Bond. Ce deuxième volet des aventures de l’orphelin milliardaire, lui, tire une bonne partie de son charme de ses seconds rôles. La plus sexy, c’est évidemment Sharon Stone, dans la peau d’une procureure qui cherche à coincer le fringant Largo pour crimes contre l’humanité en Birmanie. Sa première apparition, en nuisette et string vert fluo, et les suivantes, à chaque fois en compagnie d’un éphèbe différent, sont de jolis moments d’autodérision. Autre gag savoureux : le précieux majordome (Nicolas Vaude), toujours empêtré dans des situations impossibles, qui laisse des messages interminables sur le répondeur de son maître. C’est aussi la dernière apparition du grand Laurent Terzieff dans le rôle d’un vieillard diabétique et manipulateur. Pour le reste, le scénario s’éloigne habilement des BD et offre à Tomer Sisley l’occasion de prouver qu’il est un excellent cascadeur. La poursuite en chute libre, réalisée sans trucage, est le clou de ce film d’action « à l’américaine » qui n’a pas à rougir de la comparaison.   (1) Diffusé à la suite de celui-ci.

Sur OCS Max dès 16h10 : Largo Winch 2

De 18h10 à 18h35 Septième ciel

Rediffusion Série dramatique 25mn -10

Saison : 1 - Épisode : 3 - Jacques et Rose essaient de trouver un lit deux places pour vivre leur intimité. Gilles rentre à la maison, mais Isabelle ne sait plus si c'est une bonne chose. - Critique : Fatiguée de le voir traîner sur son canapé, amorphe, Isabelle Rotanger place son père, Jacques, veuf inconsolable, dans une maison de retraite du nord de la France. Le septuagénaire, acariâtre et morose, s’illumine en rencontrant Rose Chardon, une autre résidente généreuse et souriante. Une histoire d’amour va naître entre eux, malgré la résistance d’une institution aseptisée qui les prive d’intimité et le poids de leurs passés respectifs. Ils vont réapprendre à désirer et à aimer, n’en déplaise à leurs propres enfants, qui voient d’un mauvais œil leur aventure.La sexualité des personnes âgées est un des derniers tabous de la fiction. Septième Ciel parvient à en tirer une comédie dramatique délicate, sans aucun mauvais goût. Elle s’amuse des contrariétés charnelles de ses personnages, dénonce avec ironie les a priori, les pudeurs déplacées et l’infantilisation des résidents de l’Ehpad. Surtout, elle capte à la fois l’universalité et les particularités de la relation entre Rose et Jacques, héros réveillés tardivement dans leurs vies, corps désirants et désirés. Une réussite qui doit beaucoup à l’alchimie entre Sylvie Granotier et Féodor Atkine, remarquables dans tous les registres.

Sur OCS Max dès 18h10 : Septième ciel

De 18h35 à 19h05 Septième ciel

Rediffusion Série dramatique 30mn -10

Saison : 1 - Épisode : 4 - Rose s'excuse d'avoir fui au moment où ils allaient consommer leur amour. Jacques, complexé, cherche comme il peut des conseils pour " bien s'y prendre " sexuellement. Elsa décide de le coacher... - Critique : Fatiguée de le voir traîner sur son canapé, amorphe, Isabelle Rotanger place son père, Jacques, veuf inconsolable, dans une maison de retraite du nord de la France. Le septuagénaire, acariâtre et morose, s’illumine en rencontrant Rose Chardon, une autre résidente généreuse et souriante. Une histoire d’amour va naître entre eux, malgré la résistance d’une institution aseptisée qui les prive d’intimité et le poids de leurs passés respectifs. Ils vont réapprendre à désirer et à aimer, n’en déplaise à leurs propres enfants, qui voient d’un mauvais œil leur aventure.La sexualité des personnes âgées est un des derniers tabous de la fiction. Septième Ciel parvient à en tirer une comédie dramatique délicate, sans aucun mauvais goût. Elle s’amuse des contrariétés charnelles de ses personnages, dénonce avec ironie les a priori, les pudeurs déplacées et l’infantilisation des résidents de l’Ehpad. Surtout, elle capte à la fois l’universalité et les particularités de la relation entre Rose et Jacques, héros réveillés tardivement dans leurs vies, corps désirants et désirés. Une réussite qui doit beaucoup à l’alchimie entre Sylvie Granotier et Féodor Atkine, remarquables dans tous les registres.

Sur OCS Max dès 18h35 : Septième ciel

De 19h05 à 19h25 Story Movies : Avec l'équipe d'Astérix et l'empire du milieu et Ramzy Bedia

Rediffusion Magazine du cinéma 20mn Tout public

Story Movies c'est une balade cinématographique de film en film. Une fois par mois, Story Movies prend le temps de découvrir, de regarder et de raconter.

Sur OCS Max dès 19h05 : Story Movies

De 19h25 à 21h00 La famille Addams 2 : une virée d'enfer

Rediffusion Film d'animation 1h35 Tout public

Mercredi, la fille de Morticia et Gomez toujours autant en décalage par rapport aux jeunes de son âge, montre une intelligence peu commune. Elle multiplie les expériences scientifiques tout en se sentant incomprise par sa famille. Face à l'hostilité de sa fille, Gomez a alors l'idée d'embarquer toute sa drôle de famille dans un road trip à travers les Etats-Unis. Lors d'un premier arrêt aux chutes du Niagara, les ennuis commencent. Autour d'un feu de camp, l'oncle Fester annonce qu'il aurait fait une bêtise en échangeant les bébés de la nurserie où se trouvait Mercredi. Une révélation qui donné du piment au voyage de cette famille pas comme les autres...

Sur OCS Max dès 19h25 : La famille Addams 2 : une virée d'enfer

De 21h00 à 23h00 S.O.S. Fantômes : l'héritage

Rediffusion Film : comédie 2h Tout public

Mère célibataire, Callie décide de quitter son appartement en ville pour s'installer à la campagne, dans une ferme que son père Egon lui a léguée. Avec ses deux enfants, Trevor et Phoebe, ils ne tardent pas à affronter les premiers ennuis. Au fur et à mesure, le doute s'insinue dans leurs esprits quant à la réelle personnalité d'Egon, disparu en ayant laissé d'énormes dettes et de mystérieux souvenirs disséminés dans la demeure. En fouillant les lieux, leurs craintes se confirment, d'autant que Phoebe déclenche une série d'événements incontrôlables en manipulant un étrange objet. Rapidement, la ville doit faire face à une invasion de fantômes... - Critique : La chasse aux fantômes est une affaire de famille. La preuve : trente-sept ans après la plus culte (et peut-être la plus drôle) de toutes les comédies fantastiques, réalisée en 1984 par Ivan Reitman, c’est son propre fils, Jason, qui pilote cette nouvelle aventure, entièrement conçue comme un hommage affectueux aux facéties d’origine. Difficile d’en raconter plus sans « divulgâcher » les petites et grandes surprises que ce film très « filial » réserve aux fans des bons vieux Ghostbusters d’autrefois. Si elles n’égalent pas tout à fait l’humour et le rythme du premier SOS fantômes, les retrouvailles sont bien plus divertissantes et réussies que les précédentes tentatives de relancement. Et de Paul Rudd à Finn Wolfhard (l’un des gamins de la série Stranger Things), les nouveaux venus sont aussi réjouissants que les anciens, qu’on vous laisse le plaisir de (re)découvrir…

Sur OCS Max dès 21h00 : S.O.S. Fantômes : l'héritage

De 23h00 à 23h50 Blinded : La fraude

Rediffusion Série dramatique 50mn -12

Saison : 1 - Épisode : 3 - Avec l'aide de son ami Adam Berg, qui travaille pour la ST Bank, Bea obtient des documents qui prouvent que la banque maquille ses résultats. - Critique : Bon sujet que les relations entre la presse économique et le monde de la finance. Cette série suédoise a l’intuition de leur donner un tour charnel, et même érotique. Malheureusement, l’intrigue ne suit pas. Bea, une jeune journaliste en guerre contre les traders véreux, couche avec Peder, le boss plus âgé et très marié d’une banque d’affaires florissante. Que faire de cette attirance le jour où elle découvre qu’il a menti sur les bénéfices de sa boîte ?Blinded a pour elle l’alchimie de son couple central, et met en scène avec une certaine électricité les corps-à-corps clandestins de la milléniale engagée et de l’irrésistible capitaliste. Plutôt bien sentis, les personnages secondaires — un reporter à la moralité contestable, un trader kamikaze poudré jusqu’à l’os, un jeune banquier encore naïf — complètent cette arène où l’avidité le dispute aux faux-semblants. On voit où la série veut en venir : la collusion des sphères de pouvoir, le redoutable pouvoir de séduction de l’argent, qui se glisse sous notre peau même lorsque l’on s’en défend… Malgré ce potentiel, les deux premiers épisodes diffusés ce soir augurent une mauvaise gestion narrative et un rythme mou, qui ménagent peu de suspense. Et l’on craint déjà que passé l’excitation des cinq à sept, la relation entre Bea et Peder, faute d’une caractérisation plus fouillée, ne tire rapidement à la ligne.

Sur OCS Max dès 23h00 : Blinded

De 23h50 à 00h40 Blinded : L'article

Rediffusion Série dramatique 50mn -12

Saison : 1 - Épisode : 4 - D'après les documents que Bea a obtenus, ST Bank a surestimé ses actifs de deux milliards. Malgré ces révélations choc, la journaliste fait face à une certaine résistance au sein de sa rédaction. Pris à la gorge par une situation financière intenable, Markus Thulin, un collègue de Bea, accepte d'aider Peder. De nombreux rebondissements ponctuent ce thriller suédois de bonne facture porté par l'interprétation de Julia Ragnarsson, vue dans "Midsommar". - Critique : Bon sujet que les relations entre la presse économique et le monde de la finance. Cette série suédoise a l’intuition de leur donner un tour charnel, et même érotique. Malheureusement, l’intrigue ne suit pas. Bea, une jeune journaliste en guerre contre les traders véreux, couche avec Peder, le boss plus âgé et très marié d’une banque d’affaires florissante. Que faire de cette attirance le jour où elle découvre qu’il a menti sur les bénéfices de sa boîte ?Blinded a pour elle l’alchimie de son couple central, et met en scène avec une certaine électricité les corps-à-corps clandestins de la milléniale engagée et de l’irrésistible capitaliste. Plutôt bien sentis, les personnages secondaires — un reporter à la moralité contestable, un trader kamikaze poudré jusqu’à l’os, un jeune banquier encore naïf — complètent cette arène où l’avidité le dispute aux faux-semblants. On voit où la série veut en venir : la collusion des sphères de pouvoir, le redoutable pouvoir de séduction de l’argent, qui se glisse sous notre peau même lorsque l’on s’en défend… Malgré ce potentiel, les deux premiers épisodes diffusés ce soir augurent une mauvaise gestion narrative et un rythme mou, qui ménagent peu de suspense. Et l’on craint déjà que passé l’excitation des cinq à sept, la relation entre Bea et Peder, faute d’une caractérisation plus fouillée, ne tire rapidement à la ligne.

Sur OCS Max dès 23h50 : Blinded