TF1 France 2 France 3 Canal+ France 5 M6 Arte C8 W9 TMC TFX NRJ 12 La Chaîne Parlementaire Public Sénat (LCP) France 4 BFM TV CNEWS CSTAR Gulli Culturebox TF1 Séries Films L'Équipe 6ter RMC Story RMC Découverte Chérie 25 LCI Franceinfo IDF1 Téva RTL 9 TV Breizh Paris Première Canal+ Cinéma Canal+ Séries Canal+ Family Canal+ Sport Canal+ Décalé OCS Max OCS Géants OCS Choc OCS City beIN SPORTS 1 beIN SPORTS 2 beIN SPORTS 3

Canal+ Séries : Programme TV de la chaîne Canal+ Séries

En ce moment sur Canal+ Séries :

07h34 Fin des programmes

Fin 1h39 Tout public
Fin des programmes

Nos programmes se terminent pour cette journée, en attendant ceux de demain.

39min

À suivre, dès 09h13 : Saturday Night Live

Ce soir sur Canal+ Séries :

21h03 Your Honor

Rediffusion Série dramatique 49mn -10

Saison : 2 - Épisode : 5 - Gina et son père Carmine Conti avertissent Jimmy qu'il n'a d'autre choix que d'obtenir le terrain de la rive ouest, faute de quoi ils pousseront Figaro dehors. De son côté, Michael avoue à Charlie qu'il est impliqué dans une opération fédérale visant à faire tomber les Baxter. Parce que Michael refuse de jouer le jeu d'Olivia, cette dernière le livre à Nancy Costello. Quelles vont être les conséquences de cet acte et comment les choses vont-elles tourner ? - Critique : Michael Desiato, juge à La Nouvelle-Orléans, a tout fait pour empêcher que son fils, responsable d’un accident mortel, ne finisse en prison. Ses mensonges ont débouché sur un drame plus grand encore… Le voici lui-même derrière les barreaux, décidé à se laisser mourir. Quand une nouvelle procureure menace son meilleur ami, maire de la ville, il accepte de l’aider à faire tomber la famille Baxter. Mais ses liens avec ce clan mafieux sont plus étroits qu’il ne l’imagine…Un grand acteur ne fait pas une grande série. Bryan Cranston, défait de l’engrenage très Breaking Bad de la saison 1 de ce remake d’une série israélienne, est impressionnant en homme désespéré, corps amaigri et voix de stentor, mais Your Honor ne sait pas ce qu’elle veut être. Un drame mafieux, avec guerre des gangs et honneur familial ? Un thriller politique sur fond de corruption à La Nouvelle-Orléans ? Un portrait intimiste ? Un peu tout ça à la fois, secoué par une mécanique narrative fainéante, où les personnages multiplient les erreurs pour relancer le suspense. Au mieux divertissant, au pire frustrant. ×

« Your Honor » sur Canal+ Séries

21h52 Your Honor

Rediffusion Série dramatique 52mn -12

Saison : 2 - Épisode : 6 - A l'issue de son interrogatoire Nancy Costello relâche Michael. Avec l'aide d'Elizabeth, ce dernier interroge Kenneth, l'amant de sa femme. Les informations qu'ils récoltent éclairent d'un jour nouveau le meurtre de Robin. Big Mo envoie ses hommes écouler son héroïne frelatée, impossible à revendre, aux quatre coins de la ville. Jimmy fait affaire avec des mafieux new-yorkais. Fia prépare le baptême de Rocco. - Critique : Michael Desiato, juge à La Nouvelle-Orléans, a tout fait pour empêcher que son fils, responsable d’un accident mortel, ne finisse en prison. Ses mensonges ont débouché sur un drame plus grand encore… Le voici lui-même derrière les barreaux, décidé à se laisser mourir. Quand une nouvelle procureure menace son meilleur ami, maire de la ville, il accepte de l’aider à faire tomber la famille Baxter. Mais ses liens avec ce clan mafieux sont plus étroits qu’il ne l’imagine…Un grand acteur ne fait pas une grande série. Bryan Cranston, défait de l’engrenage très Breaking Bad de la saison 1 de ce remake d’une série israélienne, est impressionnant en homme désespéré, corps amaigri et voix de stentor, mais Your Honor ne sait pas ce qu’elle veut être. Un drame mafieux, avec guerre des gangs et honneur familial ? Un thriller politique sur fond de corruption à La Nouvelle-Orléans ? Un portrait intimiste ? Un peu tout ça à la fois, secoué par une mécanique narrative fainéante, où les personnages multiplient les erreurs pour relancer le suspense. Au mieux divertissant, au pire frustrant. ×

« Your Honor » sur Canal+ Séries

Programme Canal+ Séries de la journée d'aujourd'hui

Mardi 27 Février 2024

De 06h09 à 06h15 "Calls", chapitre 2, le making of : Episode 6

Rediffusion Documentaire culture 6mn Tout public

Saison : 2 - Épisode : 6 - Après le succès remporté par la première saison de Calls, création originale de Canal+, Timothée Hochet a remplié pour une seconde saison. Après s'être largement intéressé au thème de l'Apocalypse, le vidéaste s'attaque cette fois à des thèmes plus rationnels et à des peurs plus humaines, à travers de sujets sociaux liés en particulier aux violences conjugales etc.

Sur Canal Plus Series dès 06h09 :

De 06h15 à 06h28 Calls : Le dernier message

Rediffusion Série dramatique 13mn Tout public

Saison : 2 - Épisode : 7 - Elodie reçoit sur son téléphone un message vocal de son mari qui lui annonce que l'avion dans lequel il se trouve est en train de se crasher et qu'il va mourir. La jeune femme alerte immédiatement les autorités, mais on lui explique qu'aucun appareil n'a disparu ces dernières heures... - Critique : Dans la saison 1, Calls déployait un captivant récit d’épouvante où une galerie de personnages se confrontait à une mystérieuse apocalypse. Situé plusieurs années avant ces événements, et toujours construit à partir de documents sonores inventifs, ce chapitre 2 présente les mêmes qualités immersives. Mais, cette fois, la science-fiction cède le pas à des angoisses plus quotidiennes : violences sexuelles, débâcles conjugales, secrets de famille… Quoique inégaux, ces nouveaux épisodes font constamment naître le suspense en multipliant les points de vue et les effets de brouillage. Avec son casting de voix toujours impeccable, Calls n’en finit pas de montrer la puissance du médium sonore et joue ouvertement avec les émotions de l’auditeur. Au risque de donner, il est vrai, l’impression de l’escroquer, tant ses attentes se font déjouer, et ces intrigues en queue de poisson puisent dans un répertoire de procédés proches du cliché (ainsi de l’ épisode 2, aux accents très soap, qui retrace la trajectoire amoureuse d’un couple). C’est peut-être cela, l’intelligence de la série : avoir tout saisi des pouvoirs de la fiction, et en manier les ressorts élémentaires avec aisance et roublardise.

Sur Canal Plus Series dès 06h15 : Calls

De 06h28 à 06h36 "Calls", chapitre 2, le making of : Episode 7

Rediffusion Documentaire culture 8mn Tout public

Saison : 2 - Épisode : 7 - Après le succès remporté par la première saison de "Calls", création originale de Canal+, Timothée Hochet a remplié pour une seconde saison. Après s'être largement intéressé au thème de l'Apocalypse, le vidéaste s'attaque cette fois à des thèmes plus rationnels et à des peurs plus humaines, à travers de sujets sociaux liés en particulier aux violences conjugales etc.

Sur Canal Plus Series dès 06h28 :

De 06h36 à 06h47 Calls : Better Call Satan

Rediffusion Série dramatique 11mn Tout public

Saison : 2 - Épisode : 8 - Un exorciste se présente au domicile d'un couple qui est persuadé que leur fille est possédée. - Critique : Dans la saison 1, Calls déployait un captivant récit d’épouvante où une galerie de personnages se confrontait à une mystérieuse apocalypse. Situé plusieurs années avant ces événements, et toujours construit à partir de documents sonores inventifs, ce chapitre 2 présente les mêmes qualités immersives. Mais, cette fois, la science-fiction cède le pas à des angoisses plus quotidiennes : violences sexuelles, débâcles conjugales, secrets de famille… Quoique inégaux, ces nouveaux épisodes font constamment naître le suspense en multipliant les points de vue et les effets de brouillage. Avec son casting de voix toujours impeccable, Calls n’en finit pas de montrer la puissance du médium sonore et joue ouvertement avec les émotions de l’auditeur. Au risque de donner, il est vrai, l’impression de l’escroquer, tant ses attentes se font déjouer, et ces intrigues en queue de poisson puisent dans un répertoire de procédés proches du cliché (ainsi de l’ épisode 2, aux accents très soap, qui retrace la trajectoire amoureuse d’un couple). C’est peut-être cela, l’intelligence de la série : avoir tout saisi des pouvoirs de la fiction, et en manier les ressorts élémentaires avec aisance et roublardise.

Sur Canal Plus Series dès 06h36 : Calls

De 06h47 à 06h53 "Calls", chapitre 2, le making of : Episode 8

Rediffusion Documentaire culture 6mn Tout public

Saison : 2 - Épisode : 8 - Après le succès remporté par la première saison de "Calls", création originale de Canal+, Timothée Hochet a remplié pour une seconde saison. Après s'être largement intéressé au thème de l'Apocalypse, le vidéaste s'attaque cette fois à des thèmes plus rationnels et à des peurs plus humaines, à travers de sujets sociaux liés en particulier aux violences conjugales etc.

Sur Canal Plus Series dès 06h47 :

De 06h53 à 07h04 Calls : La route

Rediffusion Série dramatique 11mn Tout public

Saison : 2 - Épisode : 9 - Alors qu'un incendie d'une rare violence se déclare, qui ravage les environs et menace sa fille, Olivier voit sa vie personnelle s'effondrer... - Critique : Dans la saison 1, Calls déployait un captivant récit d’épouvante où une galerie de personnages se confrontait à une mystérieuse apocalypse. Situé plusieurs années avant ces événements, et toujours construit à partir de documents sonores inventifs, ce chapitre 2 présente les mêmes qualités immersives. Mais, cette fois, la science-fiction cède le pas à des angoisses plus quotidiennes : violences sexuelles, débâcles conjugales, secrets de famille… Quoique inégaux, ces nouveaux épisodes font constamment naître le suspense en multipliant les points de vue et les effets de brouillage. Avec son casting de voix toujours impeccable, Calls n’en finit pas de montrer la puissance du médium sonore et joue ouvertement avec les émotions de l’auditeur. Au risque de donner, il est vrai, l’impression de l’escroquer, tant ses attentes se font déjouer, et ces intrigues en queue de poisson puisent dans un répertoire de procédés proches du cliché (ainsi de l’ épisode 2, aux accents très soap, qui retrace la trajectoire amoureuse d’un couple). C’est peut-être cela, l’intelligence de la série : avoir tout saisi des pouvoirs de la fiction, et en manier les ressorts élémentaires avec aisance et roublardise.

Sur Canal Plus Series dès 06h53 : Calls

De 07h04 à 07h12 "Calls", chapitre 2, le making of : Episode 9

Rediffusion Documentaire culture 8mn Tout public

Saison : 2 - Épisode : 9 - Après le succès remporté par la première saison de "Calls", création originale de Canal+, Timothée Hochet a remplié pour une seconde saison. Après s'être largement intéressé au thème de l'Apocalypse, le vidéaste s'attaque cette fois à des thèmes plus rationnels et à des peurs plus humaines, à travers de sujets sociaux liés en particulier aux violences conjugales etc.

Sur Canal Plus Series dès 07h04 :

De 07h12 à 07h27 Calls : Chasseur de fantômes

Rediffusion Série dramatique 15mn Tout public

Saison : 2 - Épisode : 10 - Un animateur de radio qui s'autoproclame chasseur de fantômes tourne une émission qui, comme d'habitude, est truquée. Soudain il est confronté à un évènement inexplicable dans ce lieu auquel il est étrangement connecté... - Critique : Dans la saison 1, Calls déployait un captivant récit d’épouvante où une galerie de personnages se confrontait à une mystérieuse apocalypse. Situé plusieurs années avant ces événements, et toujours construit à partir de documents sonores inventifs, ce chapitre 2 présente les mêmes qualités immersives. Mais, cette fois, la science-fiction cède le pas à des angoisses plus quotidiennes : violences sexuelles, débâcles conjugales, secrets de famille… Quoique inégaux, ces nouveaux épisodes font constamment naître le suspense en multipliant les points de vue et les effets de brouillage. Avec son casting de voix toujours impeccable, Calls n’en finit pas de montrer la puissance du médium sonore et joue ouvertement avec les émotions de l’auditeur. Au risque de donner, il est vrai, l’impression de l’escroquer, tant ses attentes se font déjouer, et ces intrigues en queue de poisson puisent dans un répertoire de procédés proches du cliché (ainsi de l’ épisode 2, aux accents très soap, qui retrace la trajectoire amoureuse d’un couple). C’est peut-être cela, l’intelligence de la série : avoir tout saisi des pouvoirs de la fiction, et en manier les ressorts élémentaires avec aisance et roublardise.

Sur Canal Plus Series dès 07h12 : Calls

De 07h27 à 07h34 "Calls", chapitre 2, le making of : Episode 10

Rediffusion Documentaire culture 7mn Tout public

Saison : 2 - Épisode : 10 - Après le succès remporté par la première saison de "Calls", création originale de Canal+, Timothée Hochet a remplié pour une seconde saison. Après s'être largement intéressé au thème de l'Apocalypse, le vidéaste s'attaque cette fois à des thèmes plus rationnels et à des peurs plus humaines, à travers de sujets sociaux liés en particulier aux violences conjugales etc.

Sur Canal Plus Series dès 07h27 :

De 07h34 à 09h13 Fin des programmes

Fin 1h39 Tout public

Nos programmes se terminent pour cette journée, en attendant ceux de demain.

Sur Canal Plus Series dès 07h34 : Fin des programmes

De 09h13 à 10h19 Saturday Night Live

Divertissement 1h6 Tout public

Depuis 1975, le Saturday Night Live réunit la crème de...

Sur Canal Plus Series dès 09h13 : Saturday Night Live

De 10h19 à 11h16 Bloodlands

Rediffusion Série policière 57mn -10

Saison : 2 - Épisode : 1 - En Irlande du Nord, l'assassinat d'un comptable déroute la police. Les premiers indices mènent les enquêteurs sur la piste d'un crime crapuleux. Puis c'est le crime passionnel qui est évoqué. En reliant l'arme du crime à Goliath, les policiers comprennent que les enjeux sont tout autres. Mais Goliath a été appréhendé, comment peut-il être impliqué dans ce meurtre ? L'inspecteur en chef Tom Brannick et l'inspectrice en chef Niamh McGovern plongent dans une intrigue entourant la veuve de la victime, Olivia Foyle. - Critique : Irlande du Nord. Un corps criblé de balles est retrouvé sur une rive du Strangford Lough. Il s’agit de celui de Collin Foyle, un comptable au passé trouble. Dépêchés sur les lieux du crime, les inspecteurs Tom Brannick et Niamh McGovern se retrouvent en charge de l’enquête. Ils commencent par interroger sa nouvelle épouse. Débute alors un jeu du chat et de la souris entre une veuve manipulatrice et un flic rugueux qui a bien des choses à dissimuler.Bloodlands saison 1 avait réussi le difficile exercice du thriller politico-historique. Les événements d’Irlande du Nord et le trauma national ne servaient pas de prétexte mais, tout au contraire, donnaient corps à un récit aussi épais que captivant. Le mystère percé, revenir pour une saison 2 était encore plus ambitieux. Mais Chris Brandon ne parvient pas à relever le pari. Privée de l’effet de surprise initial, la série tombe à plat. Alors pour tenter de la réanimer, les acteurs en font des tonnes. Avec une certaine prédilection pour les regards très appuyés. James Nesbitt, dans la peau du flic au cuir tanné par des années de métier et hanté par ses fantômes, sombre dans la caricature… Sans âme, ni souffle, les épisodes déroulent une intrigue mécanique qui laisse vite indifférent. Reste la beauté des paysages. Insuffisant.

Sur Canal Plus Series dès 10h19 : Bloodlands

De 11h16 à 12h13 Bloodlands

Rediffusion Série policière 57mn -10

Saison : 2 - Épisode : 2 - Tom et Niamh sont toujours sur les traces de Robert Dardis. Leur traque mène les deux inspecteurs et une section d'assaut dans une maison abandonnée. Tom en profite pour subtiliser une pièce à conviction. Il est contraint de se dévoiler un peu plus quand Olivia lui fait lire un sms qu'elle vient de recevoir et où il est question d'or. - Critique : Irlande du Nord. Un corps criblé de balles est retrouvé sur une rive du Strangford Lough. Il s’agit de celui de Collin Foyle, un comptable au passé trouble. Dépêchés sur les lieux du crime, les inspecteurs Tom Brannick et Niamh McGovern se retrouvent en charge de l’enquête. Ils commencent par interroger sa nouvelle épouse. Débute alors un jeu du chat et de la souris entre une veuve manipulatrice et un flic rugueux qui a bien des choses à dissimuler.Bloodlands saison 1 avait réussi le difficile exercice du thriller politico-historique. Les événements d’Irlande du Nord et le trauma national ne servaient pas de prétexte mais, tout au contraire, donnaient corps à un récit aussi épais que captivant. Le mystère percé, revenir pour une saison 2 était encore plus ambitieux. Mais Chris Brandon ne parvient pas à relever le pari. Privée de l’effet de surprise initial, la série tombe à plat. Alors pour tenter de la réanimer, les acteurs en font des tonnes. Avec une certaine prédilection pour les regards très appuyés. James Nesbitt, dans la peau du flic au cuir tanné par des années de métier et hanté par ses fantômes, sombre dans la caricature… Sans âme, ni souffle, les épisodes déroulent une intrigue mécanique qui laisse vite indifférent. Reste la beauté des paysages. Insuffisant.

Sur Canal Plus Series dès 11h16 : Bloodlands

De 12h13 à 13h09 Bloodlands

Rediffusion Série policière 56mn -10

Saison : 2 - Épisode : 3 - L'inspecteur Tom Brannick et Olivia Foyle cherchent par tous les moyens à retrouver l'or, avant que la police ne mette la main dessus. Olivia partage certaines informations avec Tom grâce auxquelles Niamh McGovern et lui font une avancée majeure dans l'enquête. Tom entend parler d'Olivia par d'autres sources et doute de plus en plus de sa sincérité. - Critique : Irlande du Nord. Un corps criblé de balles est retrouvé sur une rive du Strangford Lough. Il s’agit de celui de Collin Foyle, un comptable au passé trouble. Dépêchés sur les lieux du crime, les inspecteurs Tom Brannick et Niamh McGovern se retrouvent en charge de l’enquête. Ils commencent par interroger sa nouvelle épouse. Débute alors un jeu du chat et de la souris entre une veuve manipulatrice et un flic rugueux qui a bien des choses à dissimuler.Bloodlands saison 1 avait réussi le difficile exercice du thriller politico-historique. Les événements d’Irlande du Nord et le trauma national ne servaient pas de prétexte mais, tout au contraire, donnaient corps à un récit aussi épais que captivant. Le mystère percé, revenir pour une saison 2 était encore plus ambitieux. Mais Chris Brandon ne parvient pas à relever le pari. Privée de l’effet de surprise initial, la série tombe à plat. Alors pour tenter de la réanimer, les acteurs en font des tonnes. Avec une certaine prédilection pour les regards très appuyés. James Nesbitt, dans la peau du flic au cuir tanné par des années de métier et hanté par ses fantômes, sombre dans la caricature… Sans âme, ni souffle, les épisodes déroulent une intrigue mécanique qui laisse vite indifférent. Reste la beauté des paysages. Insuffisant.

Sur Canal Plus Series dès 12h13 : Bloodlands

De 13h09 à 14h06 Bloodlands

Rediffusion Série policière 57mn -10

Saison : 2 - Épisode : 4 - Ryan Savage, un gangster américain, débarque à Dunfolan pour récupérer ce qui appartient à sa famille. Izzy file le parfait amour avec Birdy et fait pression sur lui pour qu'ils révèlent leur relation à Tom, mais son petit ami fait alors une découverte capitale. Tom et Olivia sont plus près que jamais de l'or ; Niamh et Birdy s'approchent, eux, de la vérité. - Critique : Irlande du Nord. Un corps criblé de balles est retrouvé sur une rive du Strangford Lough. Il s’agit de celui de Collin Foyle, un comptable au passé trouble. Dépêchés sur les lieux du crime, les inspecteurs Tom Brannick et Niamh McGovern se retrouvent en charge de l’enquête. Ils commencent par interroger sa nouvelle épouse. Débute alors un jeu du chat et de la souris entre une veuve manipulatrice et un flic rugueux qui a bien des choses à dissimuler.Bloodlands saison 1 avait réussi le difficile exercice du thriller politico-historique. Les événements d’Irlande du Nord et le trauma national ne servaient pas de prétexte mais, tout au contraire, donnaient corps à un récit aussi épais que captivant. Le mystère percé, revenir pour une saison 2 était encore plus ambitieux. Mais Chris Brandon ne parvient pas à relever le pari. Privée de l’effet de surprise initial, la série tombe à plat. Alors pour tenter de la réanimer, les acteurs en font des tonnes. Avec une certaine prédilection pour les regards très appuyés. James Nesbitt, dans la peau du flic au cuir tanné par des années de métier et hanté par ses fantômes, sombre dans la caricature… Sans âme, ni souffle, les épisodes déroulent une intrigue mécanique qui laisse vite indifférent. Reste la beauté des paysages. Insuffisant.

Sur Canal Plus Series dès 13h09 : Bloodlands

De 14h06 à 15h03 Bloodlands

Rediffusion Série policière 57mn -10

Saison : 2 - Épisode : 5 - Tom ne parvient pas à réprimer sa rage et décide de mettre Olivia en état d'arrestation. Mais cette dernière joue sur la corde sensible pour le faire changer d'avis et qu'il dissimule les preuves capables de l'incriminer. De son côté, Izzy fait une révélation à son père qui le bouleverse. Tom, Olivia et Savage poursuivent leur quête de l'or. - Critique : Irlande du Nord. Un corps criblé de balles est retrouvé sur une rive du Strangford Lough. Il s’agit de celui de Collin Foyle, un comptable au passé trouble. Dépêchés sur les lieux du crime, les inspecteurs Tom Brannick et Niamh McGovern se retrouvent en charge de l’enquête. Ils commencent par interroger sa nouvelle épouse. Débute alors un jeu du chat et de la souris entre une veuve manipulatrice et un flic rugueux qui a bien des choses à dissimuler.Bloodlands saison 1 avait réussi le difficile exercice du thriller politico-historique. Les événements d’Irlande du Nord et le trauma national ne servaient pas de prétexte mais, tout au contraire, donnaient corps à un récit aussi épais que captivant. Le mystère percé, revenir pour une saison 2 était encore plus ambitieux. Mais Chris Brandon ne parvient pas à relever le pari. Privée de l’effet de surprise initial, la série tombe à plat. Alors pour tenter de la réanimer, les acteurs en font des tonnes. Avec une certaine prédilection pour les regards très appuyés. James Nesbitt, dans la peau du flic au cuir tanné par des années de métier et hanté par ses fantômes, sombre dans la caricature… Sans âme, ni souffle, les épisodes déroulent une intrigue mécanique qui laisse vite indifférent. Reste la beauté des paysages. Insuffisant.

Sur Canal Plus Series dès 14h06 : Bloodlands

De 15h03 à 16h00 Bloodlands

Rediffusion Série policière 57mn -10

Saison : 2 - Épisode : 6 - Ryan Savage exerce une pression de plus en plus forte sur Olivia. Niamh avance dans son enquête et fait une découverte qui pourrait mettre Tom en mauvaise posture. De son côté, Izzy reçoit la visite surprise de Savage. L'étau se resserre autour de l'inspecteur qui est poussé dans ses derniers retranchements. - Critique : Irlande du Nord. Un corps criblé de balles est retrouvé sur une rive du Strangford Lough. Il s’agit de celui de Collin Foyle, un comptable au passé trouble. Dépêchés sur les lieux du crime, les inspecteurs Tom Brannick et Niamh McGovern se retrouvent en charge de l’enquête. Ils commencent par interroger sa nouvelle épouse. Débute alors un jeu du chat et de la souris entre une veuve manipulatrice et un flic rugueux qui a bien des choses à dissimuler.Bloodlands saison 1 avait réussi le difficile exercice du thriller politico-historique. Les événements d’Irlande du Nord et le trauma national ne servaient pas de prétexte mais, tout au contraire, donnaient corps à un récit aussi épais que captivant. Le mystère percé, revenir pour une saison 2 était encore plus ambitieux. Mais Chris Brandon ne parvient pas à relever le pari. Privée de l’effet de surprise initial, la série tombe à plat. Alors pour tenter de la réanimer, les acteurs en font des tonnes. Avec une certaine prédilection pour les regards très appuyés. James Nesbitt, dans la peau du flic au cuir tanné par des années de métier et hanté par ses fantômes, sombre dans la caricature… Sans âme, ni souffle, les épisodes déroulent une intrigue mécanique qui laisse vite indifférent. Reste la beauté des paysages. Insuffisant.

Sur Canal Plus Series dès 15h03 : Bloodlands

De 16h00 à 16h29 Pamela Rose, la série

Rediffusion Série humoristique 29mn -10

Saison : 1 - Épisode : 1 - Lorsque Riper apprend qu'il ne sera pas le témoin de Bullit pour son mariage avec Rita, une dispute éclate entre eux lors d'une présentation officielle. Menacés d'être renvoyés pour avoir terni l'image du FBI, ils décident de retourner sur le terrain pour redorer leur blason. Chargés de résoudre le meurtre d'un YouTubeur, au grand dam de l'agente Jessica Carson qui voulait l'enquête, ils causent accidentellement la mort de leur suspect en voulant l'arrêter. Ils pensent l'enquête résolue mais un second meurtre est découvert. - Critique : Pas de Pamela dans Pamela Rose, la série : la question n’est plus de savoir qui l’a tuée, comme dans le film de 2003, mais qui assassine des youtubeurs. Eh oui, nous sommes en 2023, même si Bullit et Riper semblent bloqués dans une époque située entre l’invention du téléphone et celle du Minitel (et encore). Eux n’ont pas changé : ils sont toujours les pires agents du FBI depuis la création de l’agence, et ont l’air même encore plus nuls qu’avant, avec toutes ces nouvelles technologies qui les dépassent. La série, particulièrement inspirée dans ses premiers épisodes, tient l’équilibre jusqu’au bout entre la comédie absurde et l’enquête policière (on a presque envie de savoir qui est le coupable). Évidemment, c’est le premier aspect qui l’emporte. Dans le cadre sérieux d’une mise en scène qui reprend tous les clichés du polar américain, Kad et Olivier font n’importe quoi. Du moins en apparence. Plus exactement, ils créent du comique en jouant sur des rapprochements loufoques : des naïfs au FBI, des analphabètes informatiques en 2023, des enfants dans des corps d’adultes… la liste est longue. Mais, avant toute chose, il y a l’Amérique. C’est un miracle : il suffit que Kad demande à son voisin « Salut John, Jennyfer va bien ? » pour être drôle.

Sur Canal Plus Series dès 16h00 : Pamela Rose, la série

De 16h29 à 17h00 Pamela Rose, la série

Rediffusion Série humoristique 31mn -10

Saison : 1 - Épisode : 2 - Liés par le secret de la mort de leur suspect, Bullit et Riper continuent leur enquête, relancée par la mort du second YouTubeur. Les deux enquêteurs trouvent un nouveau suspect. Rita présente Bullit à son beau-père Augusto, un homme d'affaires mexicain qui semble cacher quelque chose. L'agente Carson obtient sa première enquête : la disparition mystérieuse de Tom Willing, l'homme dont Bullit et Riper ont provoqué la mort. - Critique : Pas de Pamela dans Pamela Rose, la série : la question n’est plus de savoir qui l’a tuée, comme dans le film de 2003, mais qui assassine des youtubeurs. Eh oui, nous sommes en 2023, même si Bullit et Riper semblent bloqués dans une époque située entre l’invention du téléphone et celle du Minitel (et encore). Eux n’ont pas changé : ils sont toujours les pires agents du FBI depuis la création de l’agence, et ont l’air même encore plus nuls qu’avant, avec toutes ces nouvelles technologies qui les dépassent. La série, particulièrement inspirée dans ses premiers épisodes, tient l’équilibre jusqu’au bout entre la comédie absurde et l’enquête policière (on a presque envie de savoir qui est le coupable). Évidemment, c’est le premier aspect qui l’emporte. Dans le cadre sérieux d’une mise en scène qui reprend tous les clichés du polar américain, Kad et Olivier font n’importe quoi. Du moins en apparence. Plus exactement, ils créent du comique en jouant sur des rapprochements loufoques : des naïfs au FBI, des analphabètes informatiques en 2023, des enfants dans des corps d’adultes… la liste est longue. Mais, avant toute chose, il y a l’Amérique. C’est un miracle : il suffit que Kad demande à son voisin « Salut John, Jennyfer va bien ? » pour être drôle.

Sur Canal Plus Series dès 16h29 : Pamela Rose, la série

De 17h00 à 17h33 Pamela Rose, la série

Rediffusion Série humoristique 33mn -10

Saison : 1 - Épisode : 3 - Lorsque Adam Blake, l'assistant de Bullit et Riper, découvre leur responsabilité dans la mort de Tom Willing, il les fait chanter. Peu après, Carson remonte peu à peu le fil de ce qui est arrivé à Tom Willing tandis que Riper se rapproche de la fille de ce dernier, Clara. Alors qu'ils découvrent le corps d'une nouvelle victime, YouTubeuse elle aussi, Richard Bullit et Douglas Riper sont agressés par le tueur. Mais qui est-il et quelles sont ses motivations pour ainsi de débarrasser de ses victimes ? - Critique : Pas de Pamela dans Pamela Rose, la série : la question n’est plus de savoir qui l’a tuée, comme dans le film de 2003, mais qui assassine des youtubeurs. Eh oui, nous sommes en 2023, même si Bullit et Riper semblent bloqués dans une époque située entre l’invention du téléphone et celle du Minitel (et encore). Eux n’ont pas changé : ils sont toujours les pires agents du FBI depuis la création de l’agence, et ont l’air même encore plus nuls qu’avant, avec toutes ces nouvelles technologies qui les dépassent. La série, particulièrement inspirée dans ses premiers épisodes, tient l’équilibre jusqu’au bout entre la comédie absurde et l’enquête policière (on a presque envie de savoir qui est le coupable). Évidemment, c’est le premier aspect qui l’emporte. Dans le cadre sérieux d’une mise en scène qui reprend tous les clichés du polar américain, Kad et Olivier font n’importe quoi. Du moins en apparence. Plus exactement, ils créent du comique en jouant sur des rapprochements loufoques : des naïfs au FBI, des analphabètes informatiques en 2023, des enfants dans des corps d’adultes… la liste est longue. Mais, avant toute chose, il y a l’Amérique. C’est un miracle : il suffit que Kad demande à son voisin « Salut John, Jennyfer va bien ? » pour être drôle.

Sur Canal Plus Series dès 17h00 : Pamela Rose, la série

De 17h33 à 18h02 Pamela Rose, la série

Rediffusion Série humoristique 29mn Tout public

Saison : 1 - Épisode : 4 - Bullit et Riper survivent à la tentative d'assassinat. Le YouTubeur Sacha Sho demande la protection du FBI et révèle à Bullit et Riper l'existence d'une ligue de haters en lien avec les meurtres. Riper continue de séduire Clara, tandis que le futur beau-père de Bullit veut retrouver un ami disparu. - Critique : Pas de Pamela dans Pamela Rose, la série : la question n’est plus de savoir qui l’a tuée, comme dans le film de 2003, mais qui assassine des youtubeurs. Eh oui, nous sommes en 2023, même si Bullit et Riper semblent bloqués dans une époque située entre l’invention du téléphone et celle du Minitel (et encore). Eux n’ont pas changé : ils sont toujours les pires agents du FBI depuis la création de l’agence, et ont l’air même encore plus nuls qu’avant, avec toutes ces nouvelles technologies qui les dépassent. La série, particulièrement inspirée dans ses premiers épisodes, tient l’équilibre jusqu’au bout entre la comédie absurde et l’enquête policière (on a presque envie de savoir qui est le coupable). Évidemment, c’est le premier aspect qui l’emporte. Dans le cadre sérieux d’une mise en scène qui reprend tous les clichés du polar américain, Kad et Olivier font n’importe quoi. Du moins en apparence. Plus exactement, ils créent du comique en jouant sur des rapprochements loufoques : des naïfs au FBI, des analphabètes informatiques en 2023, des enfants dans des corps d’adultes… la liste est longue. Mais, avant toute chose, il y a l’Amérique. C’est un miracle : il suffit que Kad demande à son voisin « Salut John, Jennyfer va bien ? » pour être drôle.

Sur Canal Plus Series dès 17h33 : Pamela Rose, la série

De 18h02 à 18h33 Pamela Rose, la série

Rediffusion Série humoristique 31mn Tout public

Saison : 1 - Épisode : 5 - Richard Bullit et Douglas Riper suivent une nouvelle piste en enquêtant sur un fan amoureux d'Emily Tyler, une célèbre YouTubeuse qui s'est suicidée. Bullit obtient l'identité de l'ami d'Augusto, mais Rita échange le nom à son insu. En parallèle, l'enquête de Carson l'amène à Augusto. Quand elle aperçoit Bullit avec lui, elle est persuadée que l'agent est une taupe au FBI. Le tueur poste une vidéo où il annonce qu'il continuera à tuer des YouTubeurs si sa vidéo atteint trois millions de likes. - Critique : Pas de Pamela dans Pamela Rose, la série : la question n’est plus de savoir qui l’a tuée, comme dans le film de 2003, mais qui assassine des youtubeurs. Eh oui, nous sommes en 2023, même si Bullit et Riper semblent bloqués dans une époque située entre l’invention du téléphone et celle du Minitel (et encore). Eux n’ont pas changé : ils sont toujours les pires agents du FBI depuis la création de l’agence, et ont l’air même encore plus nuls qu’avant, avec toutes ces nouvelles technologies qui les dépassent. La série, particulièrement inspirée dans ses premiers épisodes, tient l’équilibre jusqu’au bout entre la comédie absurde et l’enquête policière (on a presque envie de savoir qui est le coupable). Évidemment, c’est le premier aspect qui l’emporte. Dans le cadre sérieux d’une mise en scène qui reprend tous les clichés du polar américain, Kad et Olivier font n’importe quoi. Du moins en apparence. Plus exactement, ils créent du comique en jouant sur des rapprochements loufoques : des naïfs au FBI, des analphabètes informatiques en 2023, des enfants dans des corps d’adultes… la liste est longue. Mais, avant toute chose, il y a l’Amérique. C’est un miracle : il suffit que Kad demande à son voisin « Salut John, Jennyfer va bien ? » pour être drôle.

Sur Canal Plus Series dès 18h02 : Pamela Rose, la série

De 18h33 à 19h04 Pamela Rose, la série

Rediffusion Série humoristique 31mn -10

Saison : 1 - Épisode : 6 - Alors que Carson continue à surveiller Bullit, lui et Riper tendent un piège au tueur grâce à Sacha Sho. Mais lorsque Bullit découvre que Riper sort avec Clara, une dispute éclate entre les deux, permettant le kidnapping de Sacha. Après une course poursuite et une fusillade, Bullit et Riper parviennent à arrêter le tueur qui enclenche le projet Réwélation. - Critique : Pas de Pamela dans Pamela Rose, la série : la question n’est plus de savoir qui l’a tuée, comme dans le film de 2003, mais qui assassine des youtubeurs. Eh oui, nous sommes en 2023, même si Bullit et Riper semblent bloqués dans une époque située entre l’invention du téléphone et celle du Minitel (et encore). Eux n’ont pas changé : ils sont toujours les pires agents du FBI depuis la création de l’agence, et ont l’air même encore plus nuls qu’avant, avec toutes ces nouvelles technologies qui les dépassent. La série, particulièrement inspirée dans ses premiers épisodes, tient l’équilibre jusqu’au bout entre la comédie absurde et l’enquête policière (on a presque envie de savoir qui est le coupable). Évidemment, c’est le premier aspect qui l’emporte. Dans le cadre sérieux d’une mise en scène qui reprend tous les clichés du polar américain, Kad et Olivier font n’importe quoi. Du moins en apparence. Plus exactement, ils créent du comique en jouant sur des rapprochements loufoques : des naïfs au FBI, des analphabètes informatiques en 2023, des enfants dans des corps d’adultes… la liste est longue. Mais, avant toute chose, il y a l’Amérique. C’est un miracle : il suffit que Kad demande à son voisin « Salut John, Jennyfer va bien ? » pour être drôle.

Sur Canal Plus Series dès 18h33 : Pamela Rose, la série

De 19h04 à 19h34 Pamela Rose, la série

Rediffusion Série humoristique 30mn -10

Saison : 1 - Épisode : 7 - Les meurtres de YouTubeurs résolus, Richard Bullit et Douglas Riper doivent maintenant stopper Réwélation dont le but est la fin de l'anonymat sur Internet. Ils ont quarante-deux heures pour neutraliser les serveurs du WWW avant que tous les pseudos ne soient révélés, créant une crise mondiale. De son côté, Augusto, qui pense que Bullit l'a trompé, lui tend un piège pour l'éliminer. Jessica Carson tente de prendre Augusto et Bullit en flagrant délit. - Critique : Pas de Pamela dans Pamela Rose, la série : la question n’est plus de savoir qui l’a tuée, comme dans le film de 2003, mais qui assassine des youtubeurs. Eh oui, nous sommes en 2023, même si Bullit et Riper semblent bloqués dans une époque située entre l’invention du téléphone et celle du Minitel (et encore). Eux n’ont pas changé : ils sont toujours les pires agents du FBI depuis la création de l’agence, et ont l’air même encore plus nuls qu’avant, avec toutes ces nouvelles technologies qui les dépassent. La série, particulièrement inspirée dans ses premiers épisodes, tient l’équilibre jusqu’au bout entre la comédie absurde et l’enquête policière (on a presque envie de savoir qui est le coupable). Évidemment, c’est le premier aspect qui l’emporte. Dans le cadre sérieux d’une mise en scène qui reprend tous les clichés du polar américain, Kad et Olivier font n’importe quoi. Du moins en apparence. Plus exactement, ils créent du comique en jouant sur des rapprochements loufoques : des naïfs au FBI, des analphabètes informatiques en 2023, des enfants dans des corps d’adultes… la liste est longue. Mais, avant toute chose, il y a l’Amérique. C’est un miracle : il suffit que Kad demande à son voisin « Salut John, Jennyfer va bien ? » pour être drôle.

Sur Canal Plus Series dès 19h04 : Pamela Rose, la série

De 19h34 à 20h03 Pamela Rose, la série

Rediffusion Série humoristique 29mn -10

Saison : 1 - Épisode : 8 - Richard Bullit et Douglas Riper sont sur la piste de la salle des serveurs de WWW, mais, repérés, ils sont pris en otage par les pirates informatiques. Rita supprime Augusto de sa liste d'invités du mariage, n'acceptant pas qu'il ait utilisé Bullit pour ses affaires. Adam, amoureux de Jessica Carson, lui révèle la culpabilité de Bullit et Riper dans la mort de Willing. - Critique : Pas de Pamela dans Pamela Rose, la série : la question n’est plus de savoir qui l’a tuée, comme dans le film de 2003, mais qui assassine des youtubeurs. Eh oui, nous sommes en 2023, même si Bullit et Riper semblent bloqués dans une époque située entre l’invention du téléphone et celle du Minitel (et encore). Eux n’ont pas changé : ils sont toujours les pires agents du FBI depuis la création de l’agence, et ont l’air même encore plus nuls qu’avant, avec toutes ces nouvelles technologies qui les dépassent. La série, particulièrement inspirée dans ses premiers épisodes, tient l’équilibre jusqu’au bout entre la comédie absurde et l’enquête policière (on a presque envie de savoir qui est le coupable). Évidemment, c’est le premier aspect qui l’emporte. Dans le cadre sérieux d’une mise en scène qui reprend tous les clichés du polar américain, Kad et Olivier font n’importe quoi. Du moins en apparence. Plus exactement, ils créent du comique en jouant sur des rapprochements loufoques : des naïfs au FBI, des analphabètes informatiques en 2023, des enfants dans des corps d’adultes… la liste est longue. Mais, avant toute chose, il y a l’Amérique. C’est un miracle : il suffit que Kad demande à son voisin « Salut John, Jennyfer va bien ? » pour être drôle.

Sur Canal Plus Series dès 19h34 : Pamela Rose, la série

De 20h03 à 20h35 Pamela Rose, la série

Rediffusion Série humoristique 32mn -10

Saison : 1 - Épisode : 9 - Au dernier moment, Richard Bullit et Douglas Riper parviennent à stopper la divulgation des pseudos par WWW. Célébrés comme des héros et redevenus ambassadeurs du FBI, les choses semblent bien se terminer. Suite à cela, Bullit se prépare à son mariage et Riper est heureux de poursuivre sa relation avec Clara. Mais, de son côté, Jessica Carson a retrouvé le téléphone de Willing. Cette découverte va-t-elle tout bouleverser ? Que va faire Carson maintenant ? Et comment Bullit et Riper vont réagir ? - Critique : Pas de Pamela dans Pamela Rose, la série : la question n’est plus de savoir qui l’a tuée, comme dans le film de 2003, mais qui assassine des youtubeurs. Eh oui, nous sommes en 2023, même si Bullit et Riper semblent bloqués dans une époque située entre l’invention du téléphone et celle du Minitel (et encore). Eux n’ont pas changé : ils sont toujours les pires agents du FBI depuis la création de l’agence, et ont l’air même encore plus nuls qu’avant, avec toutes ces nouvelles technologies qui les dépassent. La série, particulièrement inspirée dans ses premiers épisodes, tient l’équilibre jusqu’au bout entre la comédie absurde et l’enquête policière (on a presque envie de savoir qui est le coupable). Évidemment, c’est le premier aspect qui l’emporte. Dans le cadre sérieux d’une mise en scène qui reprend tous les clichés du polar américain, Kad et Olivier font n’importe quoi. Du moins en apparence. Plus exactement, ils créent du comique en jouant sur des rapprochements loufoques : des naïfs au FBI, des analphabètes informatiques en 2023, des enfants dans des corps d’adultes… la liste est longue. Mais, avant toute chose, il y a l’Amérique. C’est un miracle : il suffit que Kad demande à son voisin « Salut John, Jennyfer va bien ? » pour être drôle.

Sur Canal Plus Series dès 20h03 : Pamela Rose, la série

De 20h35 à 21h03 Pamela Rose, la série : Making of

Rediffusion Série humoristique 28mn Tout public

Saison : 1 - Le making of de la série "Pamela Rose, la série", adaptée du film de 2003 "Mais qui a tué Pamela Rose ?", avec Kad Merad et Olivier Baroux. Dans la série, les agents Bullit et Riper, pourtant proches de la retraite, retournent sur le terrain après une nième boulette, dans l'espoir de redorer leur blason. - Critique : Pas de Pamela dans Pamela Rose, la série : la question n’est plus de savoir qui l’a tuée, comme dans le film de 2003, mais qui assassine des youtubeurs. Eh oui, nous sommes en 2023, même si Bullit et Riper semblent bloqués dans une époque située entre l’invention du téléphone et celle du Minitel (et encore). Eux n’ont pas changé : ils sont toujours les pires agents du FBI depuis la création de l’agence, et ont l’air même encore plus nuls qu’avant, avec toutes ces nouvelles technologies qui les dépassent. La série, particulièrement inspirée dans ses premiers épisodes, tient l’équilibre jusqu’au bout entre la comédie absurde et l’enquête policière (on a presque envie de savoir qui est le coupable). Évidemment, c’est le premier aspect qui l’emporte. Dans le cadre sérieux d’une mise en scène qui reprend tous les clichés du polar américain, Kad et Olivier font n’importe quoi. Du moins en apparence. Plus exactement, ils créent du comique en jouant sur des rapprochements loufoques : des naïfs au FBI, des analphabètes informatiques en 2023, des enfants dans des corps d’adultes… la liste est longue. Mais, avant toute chose, il y a l’Amérique. C’est un miracle : il suffit que Kad demande à son voisin « Salut John, Jennyfer va bien ? » pour être drôle.

Sur Canal Plus Series dès 20h35 : Pamela Rose, la série

De 21h03 à 21h52 Your Honor

Rediffusion Série dramatique 49mn -10

Saison : 2 - Épisode : 5 - Gina et son père Carmine Conti avertissent Jimmy qu'il n'a d'autre choix que d'obtenir le terrain de la rive ouest, faute de quoi ils pousseront Figaro dehors. De son côté, Michael avoue à Charlie qu'il est impliqué dans une opération fédérale visant à faire tomber les Baxter. Parce que Michael refuse de jouer le jeu d'Olivia, cette dernière le livre à Nancy Costello. Quelles vont être les conséquences de cet acte et comment les choses vont-elles tourner ? - Critique : Michael Desiato, juge à La Nouvelle-Orléans, a tout fait pour empêcher que son fils, responsable d’un accident mortel, ne finisse en prison. Ses mensonges ont débouché sur un drame plus grand encore… Le voici lui-même derrière les barreaux, décidé à se laisser mourir. Quand une nouvelle procureure menace son meilleur ami, maire de la ville, il accepte de l’aider à faire tomber la famille Baxter. Mais ses liens avec ce clan mafieux sont plus étroits qu’il ne l’imagine…Un grand acteur ne fait pas une grande série. Bryan Cranston, défait de l’engrenage très Breaking Bad de la saison 1 de ce remake d’une série israélienne, est impressionnant en homme désespéré, corps amaigri et voix de stentor, mais Your Honor ne sait pas ce qu’elle veut être. Un drame mafieux, avec guerre des gangs et honneur familial ? Un thriller politique sur fond de corruption à La Nouvelle-Orléans ? Un portrait intimiste ? Un peu tout ça à la fois, secoué par une mécanique narrative fainéante, où les personnages multiplient les erreurs pour relancer le suspense. Au mieux divertissant, au pire frustrant. ×

Sur Canal Plus Series dès 21h03 : Your Honor

De 21h52 à 22h44 Your Honor

Rediffusion Série dramatique 52mn -12

Saison : 2 - Épisode : 6 - A l'issue de son interrogatoire Nancy Costello relâche Michael. Avec l'aide d'Elizabeth, ce dernier interroge Kenneth, l'amant de sa femme. Les informations qu'ils récoltent éclairent d'un jour nouveau le meurtre de Robin. Big Mo envoie ses hommes écouler son héroïne frelatée, impossible à revendre, aux quatre coins de la ville. Jimmy fait affaire avec des mafieux new-yorkais. Fia prépare le baptême de Rocco. - Critique : Michael Desiato, juge à La Nouvelle-Orléans, a tout fait pour empêcher que son fils, responsable d’un accident mortel, ne finisse en prison. Ses mensonges ont débouché sur un drame plus grand encore… Le voici lui-même derrière les barreaux, décidé à se laisser mourir. Quand une nouvelle procureure menace son meilleur ami, maire de la ville, il accepte de l’aider à faire tomber la famille Baxter. Mais ses liens avec ce clan mafieux sont plus étroits qu’il ne l’imagine…Un grand acteur ne fait pas une grande série. Bryan Cranston, défait de l’engrenage très Breaking Bad de la saison 1 de ce remake d’une série israélienne, est impressionnant en homme désespéré, corps amaigri et voix de stentor, mais Your Honor ne sait pas ce qu’elle veut être. Un drame mafieux, avec guerre des gangs et honneur familial ? Un thriller politique sur fond de corruption à La Nouvelle-Orléans ? Un portrait intimiste ? Un peu tout ça à la fois, secoué par une mécanique narrative fainéante, où les personnages multiplient les erreurs pour relancer le suspense. Au mieux divertissant, au pire frustrant. ×

Sur Canal Plus Series dès 21h52 : Your Honor

De 22h44 à 23h21 Ça va bien se passer, Dadju

Rediffusion Documentaire musique 37mn Tout public

Saison : 1 - Épisode : 1 - Pilier de la musique française, Dadju est le premier artiste urbain à se représenter au Parc des Princes. Cet événement est une véritable consécration pour le chanteur, l'occasion pour lui de revenir sur ses premiers pas dans le monde de la musique. Une histoire intrinsèquement liée à sa fratrie, particulièrement son grand frère Gandhi, plus connu sous le nom de Gims. C'est au côté de la Sexion d'Assaut et du label Wati B que la passion et le talent de Dadju se façonnent avant de s'imposer sur les ondes de radios et les écrans de télévision française.

Sur Canal Plus Series dès 22h44 : Ça va bien se passer, Dadju

De 23h21 à 23h56 Ça va bien se passer, Dadju

Rediffusion Documentaire musique 35mn Tout public

Saison : 1 - Épisode : 2 - Au sein du label Wati B, Dadju rencontre Abou Tall avec qui il forme le groupe The Shin Sekaï en 2012. Quatre ans plus tard, le chanteur est déterminé à voler de ses propres ailes, malgré les désaccords avec ses partenaires. Par le biais des réseaux sociaux, Dadju parvient à se lancer dans des projets solos avec la série de vidéos G 2.0 Live puis son premier album, "Gentleman 2.0". Tournées internationales, disques de certification, récompenses : les mélodies et la sensibilité dans l'écriture de ses paroles séduisent le grand public.

Sur Canal Plus Series dès 23h21 : Ça va bien se passer, Dadju

De 23h56 à 00h31 Ça va bien se passer, Dadju

Rediffusion Documentaire musique 35mn Tout public

Saison : 1 - Épisode : 3 - Dadju annule plusieurs concerts à cause de l'épidémie de Covid-19, dont celui prévu au Parc des Princes. Comme il est producteur, cela l'affecte également financièrement. Durant cette pause, il retrouve une vie de famille épanouie aux côtés de son épouse Juana et peut notamment assister à la naissance de son fils.

Sur Canal Plus Series dès 23h56 : Ça va bien se passer, Dadju