En direct sur Canal+ le lundi 8 août 2022

21h10 Don't Leave Me

Inédit Série policière 1h5 -10

Saison : 1 - Épisode : 6 - Elena et l'équipe utilisent un profil piraté pour participer aux enchères. Mais il va d'abord leur falloir montrer patte blanche pour être accepté parmi les enchérisseurs. De son côté, Angelo tente une nouvelle fois de déjouer la vigilance de son geôlier. Elena et Daniele localisent la planque des ravisseurs et s'y rendent sans tarder. Sur place, ils font des découvertes capitales... - Critique : Venise. Sur l’île de la Giudecca, des plongeurs de la police alertés par un pêcheur, qui a repéré un corps, sondent l’eau sombre d’un canal. Ils finissent par remonter un adolescent inanimé sur le quai. Malgré un massage cardiaque pratiqué avec l’énergie du désespoir, ils échouent à le ramener à la vie. Débute alors une enquête visant à démanteler un réseau de trafic d’enfants sur Internet. Malgré sa dimension plus sociétale que politique, Don’t Leave Me, des créateurs de Gomorra et ZeroZeroZero, s’inscrit dans la lignée de la nouvelle production sérielle italienne et fonctionne d’abord sur une esthétique. Le soin apporté à sa direction artistique imprègne d’emblée les épisodes d’une atmosphère hypnotique. La série nous perd immédiatement dans une Venise sombre et glauque peu montrée à la télé. Comme une métaphore du dark Web qu’Elena et Daniele, les deux enquêteurs, investissent pour combattre la cybercriminalité. Elle ne se contente pas de décliner le schéma du duo d’enquêteurs qui a des comptes à solder avec son passé mais, à l’inverse, insuffle une complexité à deux personnages pétris de névroses et incarnés avec une belle humanité par leurs interprètes. Le sujet présentait un haut risque d’exploitation opportuniste et larmoyante façon tabloïd. Les deux premiers épisodes l’explorent au contraire avec retenue et profondeur. À suivre.

Don't Leave Me
25min

À suivre, dès 22h15 : Don't Leave Me (Inédit)