En direct sur Canal+ le vendredi 14 mai 2021

14h30 The Quarry

Rediffusion Film 1h40 -10

Une petite ville du Texas voit un jour arriver un nouveau pasteur, qui s'installe dans l'église de la commune. Ses sermons attirent de plus en plus de monde, ses ouailles ignorant la véritable identité de cet homme, en fait un usurpateur qui a tué le pasteur qui devait prendre en charge cette paroisse. Son attitude distante éveille les soupçons du chef de la police, qui tente de découvrir son secret. D'autres personnes commencent à douter de lui, dont la veuve qui gère l'église et des trafiquants de drogue de la région. - Critique : Sur le papier, ce thriller inédit (en France) ne manque pas d’atouts. Le réalisateur transpose dans le Texas rural un roman du Sud-Africain Damon Galgut, déjà ­adapté par Marion Hänsel (La Faille, 1998). Un vagabond tue un prêtre alcoolique, en chemin vers une paroisse perdue à la frontière mexicaine, puis endosse son iden­tité. Cet argument, comparable à celui de la série Banshee — en moins percutant —, promet un choc entre deux acteurs minéraux, Shea Whigham et Michael Shannon (en chef de la police locale), comme dans Take Shelter, de Jeff Nichols (2011). Le réalisateur coche avec application toutes les cases d’un cinéma de Sud gothique : barques pourries, eaux boueuses, mousse pendant aux arbres. Il réussit plutôt bien à raconter la (re)naissance d’un homme sans passé, d’abord couché sur les cailloux au bord d’une route, ensuite lancé dans une nouvelle vie (première signature, premier prêche), jusqu’à l’émancipation : il se présente comme pécheur devant ses fidèles et cite des versets rares de la Bible. Dommage que le film, reposant sur de lents plans-séquences — la caméra paraît embourbée dans la vase —, néglige autant les personnages secondaires. À l’arrivée, The Quarry se révèle davantage conventionnelle série B qu’œuvre prophétique sur l’Amérique déboussolée.

The Quarry
23min

À suivre, dès 16h10 : Plateaux Canal+ première (Rediffusion)