TCM Cinéma : Programme TV de la chaîne TCM Cinéma

En ce moment sur TCM Cinéma :

00h05 Falstaff

Rediffusion Film : comédie dramatique 1h55 Tout public
Falstaff

Au début du XIIIe siècle, en Angleterre. Lord Bollinbroke devient roi d'Angleterre sous le nom de Henry IV. Son fils, le prince de Galles et héritier de la couronne, passe sa vie, à son grand mécontentement, dans les tavernes mal famées en compagnie de son inséparable ami Falstaff, voleur de grand chemin. Bientôt, la situation se dégrade. Un parti rebelle s'organise, ayant à sa tête Hotspur, le fils du comte de Northumberland. Le prince de Galles renonce alors à sa vie dissipée et vient se mettre à la tête des armées de son père. Les rebelles sont vaincus. Cependant, Falstaff ne tarde pas à entraîner à nouveau son compagnon dans la débauche... - Critique : Compagnon de beuveries, souffre-douleur, maître à penser : John Falstaff est tout pour le futur Henry v. Jusqu'au jour où celui-ci monte sur le trône. Et renie son passé. Falstaff sera banni. Il en mourra. Plus qu'une pièce de Shakespeare, Falstaff est un personnage. Et quel personnage ! Paillard, obèse, excessif, peureux... Et bon. C'est cette bonté qui a poussé Orson Welles à monter un spectacle de théâtre en mélangeant des répliques de Henry IV, Henry V et Des Joyeuses Commères de Windsor. Puis, il en a tiré un film. Falstaff, c'est Welles, acteur, prodigieux de santé, de vie, de truculence, trimbalant comme un étendard son énorme bedaine à peine exagérée. Welles cinéaste, retrouvant le ton de Shakespeare et transformant la campagne espagnole en Angleterre élizabethaine. De Falstaff banni, il fait un Don Quichotte. D'ailleurs il continuait, dans les pires difficultés, à ajouter quelques mètres de pellicule au Don Quichotte qu'il ne finira jamais. Falstaff est l'histoire d'un gâchis. L'histoire de la carrière d'un cinéaste de génie nommé Orson Welles.

1h 50min

À suivre, dès 02h00 : La créature invisible (Rediffusion)

Ce soir sur TCM Cinéma :

20h50 Burn After Reading

Rediffusion Film : comédie 1h35 -10

Après des années de bons et loyaux services, Osbourne Cox est renvoyé de la CIA. Sombrant peu à peu dans l'alcool, il ne se remet pas de cette brutale éviction. Il décide cependant d'écrire ses mémoires, sans rien cacher de ses forfaits passés. Son épouse, Katie, le délaisse alors, séduite par un marshall fédéral au regard enjôleur. C'est alors qu'un CD contenant des informations top secrètes tombe entre les mains de Chad et Linda, deux employés d'un club de remise en forme. Or, ces données confidentielles étaient destinées à enrichir le livre d'Osbourne. Une lumineuse idée germe dans l'esprit naïf de Chad et Linda : faire chanter la CIA pour monnayer la restitution du CD... - Critique : Dans cette parodie de film d’espionnage se télescopent deux univers qui n’ont rien à voir : celui, feutré, de la CIA, et celui, tapageur, d’un club de gym. Dans la ronde des acteurs, on apprécie George Clooney, volontairement l’ombre de lui-même en érotomane doublé d’un fanfaron. Mais surtout Brad Pitt, irrésistible, en ado attardé. Il est la meilleure contre-publicité qui soit pour le sport. Les frères Coen savent égayer la lose, les cafouillages grotesques finissant en eau de boudin ou en carnage. Dans ce Grand-Guignol, les hommes, tous machos vaniteux, en prennent pour leur grade. Les péripéties ne sont pas si nombreuses. Mais cela suffit à justifier la confusion des pontes de la CIA, incapables de raccorder les fils de ce salmigondis sans queue ni tête.

« Burn After Reading » sur TCM Cinéma

22h25 Faux témoin

Rediffusion Film 1h50 Tout public

Une femme adultère assiste à une sauvage agression alors qu'elle était en galante compagnie. Pour la protéger, son amant décide de témoigner à sa place.

« Faux témoin » sur TCM Cinéma

Programme TCM Cinéma de la journée d'aujourd'hui

Jeudi 05 Août 2021

De 07h40 à 08h00 2001 Sparks in the Dark

Rediffusion Documentaire : cinéma 20mn Tout public

Une reconstitution en images animées de l'interview accordée par le réalisateur Stanley Kubrick au magazine "Playboy", en septembre 1968.

Sur TCM Cinema dès 07h40 : 2001 Sparks in the Dark

De 08h00 à 09h25 Mariage incognito

Film : comédie sentimentale 1h25 Tout public

Un jeune professeur de botanique d'un lycée de province s'offre un voyage à New York. A peine entré dans un cabaret, il s'éprend de la chanteuse et décide de l'épouser sur-le-champ. Ce coup de foudre assorti d'un coup de tête va entraîner de multiples péripéties, auxquelles l'amoureux ne s'attendait pas. La première difficulté sera d'introduire son épouse dans sa très conservatrice famille. L'affaire ne s'annonce pas simple, tant est grand le fossé qui sépare le jeune homme de bonne famille de la jolie chanteuse de cabaret... - Critique : Editions Montparnasse Prof et fils de prof, James Stewart, dégingandé mais coincé, découvre l'amour dans les bras de l'épatante Ginger Rogers, prête à faire le coup de poing contre ses rivales. Cette délicieuse comédie américaine fait partie des quinze classiques de la RKO ­ un studio de Hollywood prolifique dans les années 30 et 40 ­ publiés à petit prix par les Editions Montparnasse. Parmi les titres rares, citons Kitty Foyle, de Sam Wood, drame qui valut un oscar à miss Rogers, ou le curieux Secret de femme, film noir signé Nicholas Ray.

Sur TCM Cinema dès 08h00 : Mariage incognito

De 09h25 à 11h40 Les hommes du président

Rediffusion Film : thriller politique 2h15 Tout public

Le 17 juin 1972, cinq hommes munis d'un matériel sophistiqué sont surpris par la police locale dans l'immeuble du Watergate, quartier général du Parti démocrate à Washington. Bob Woodward, journaliste au «Washington Post», et son collègue Carl Bernstein se penchent sur cette affaire, qui semble cacher autre chose qu'une banale question de plomberie endommagée. Ils apprennent qu'un des hommes arrêtés est en fait un ancien agent de la CIA et que le conseiller personnel du président Nixon est impliqué dans cette mystérieuse et confidentielle opération. Les deux hommes décident alors de mener à son terme leur délicate enquête, malgré les pressions diverses dont ils font l'objet... - Critique : | Genre : enquête politique. 17 juin 1972, cinq cambrioleurs sont arrêtés au QG du Parti démocrate, à Washington. En 1974, avec A cause d'un assassinat (The Parallax View), film de complot où aucune vérité ne triomphait, Alan J. Pakula mettait en scène ses inquiétudes relatives au système politique de son pays. Deux ans plus tard, il exprimait ses espoirs avec cette reconstitution minutieuse de l'enquête de Woodward et Bernstein, du Washington Post, qui, à force d'obstination, révélèrent le scandale du Watergate. Manifeste de ce superbe contre-pouvoir que peut être la presse d'investigation, Les Hommes du Président est aussi un film unique dans sa manière de montrer pendant plus de deux heures deux journalistes au travail. Pakula est tout de même un sacré metteur en scène : il réussit à captiver, avec deux types au téléphone qui soutirent des informations à des témoins récalcitrants ! — Guillemette Odicino

Sur TCM Cinema dès 09h25 : Les hommes du président

De 11h40 à 13h10 Le jour des Apaches

Rediffusion Film : western 1h30 Tout public

Un ancien pistolero devenu fermier et son voisin se lancent à la poursuite des Apaches qui ont enlevé la femme du premier, dont ils sont tous deux épris. - Critique : Un fermier, ancien pistolero, et son voisin se lancent à la poursuite des Apaches qui ont enlevé la femme du premier dont ils sont tous deux épris. Une version mineure d'un thème magnifiquement abordé par John Ford dans La Prisonnière du désert. Efficace.

Sur TCM Cinema dès 11h40 : Le jour des Apaches

De 13h10 à 15h35 La Conquête de l'Ouest

Rediffusion Film : western 2h25 Tout public

Durant la première moitié du XIXe siècle, aux Etats-Unis, le fermier Zebulon Prescott, originaire de New York, se joint à un gigantesque convoi en route vers l'Ouest avec son épouse Rebecca et leurs deux filles, Lilith et Eve. Cette dernière fait la connaissance de Linus Rawlings, un séduisant trappeur dont elle ne tarde pas à s'éprendre. Mais le périple sitôt entamé, la petite troupe tombe entre les mains des bandits du terrible colonel Hawkins. Linus, qui a miraculeusement réussi à s'échapper, se porte au secours de la famille Prescott. Les pirates de la rivière éliminés, les émigrants doivent à présent traverser un fleuve agité... - Critique : | Genre : western XXL. Gigantesques troupeaux de bisons, descente de rapides, combat spectaculaire dans un train... : cette Conquête de l'Ouest accumule les morceaux de bravoure. Ce fut le premier film en Cinérama, éphémère procédé qui donnait une extraordinaire impression de relief et d'espace grâce à un tournage à trois caméras et une projection à trois projecteurs. Dans les plans larges, l'effet est formidable, et les trois vétérans du western réquisitionnés pour cet hymne aux pionniers en tirent parti. Ils se sortent moins bien des scènes bavardes qui émaillent les aventures de cette « famille » exemplaire. Sur petit écran, c'est le classicisme de cette vision de l'Ouest qui marque ce film, plus enclin à l'anecdote qu'à la réflexion. Avec, néanmoins, le charme des leçons d'histoire surannées. — Gérard Camy

Sur TCM Cinema dès 13h10 : La Conquête de l'Ouest

De 15h35 à 18h40 Gandhi

Film : biographie 3h5 Tout public

Le 30 janvier 1948, le mahatma Gandhi tombe sous les balles d'un fanatique hindou. Il incarnait, depuis trente ans, le nationalisme indien. Son combat a démarré très tôt. Au début du siècle, jeune et brillant avocat, il part défendre un compatriote en Afrique du Sud. Là, il subit l'humiliation qui déterminera sa lutte. Un contrôleur de train, indigné par sa présence en première classe, le jette sur la voie sans autre forme de procès. Après une longue méditation, Gandhi s'installe dans le pays pour faire face au racisme. A 37 ans, il se rase le crâne, fait voeu de chasteté. Puis il rentre en Inde, où sa campagne de désobéissance civile lui vaut d'être emprisonné à plusieurs reprises. En 1930, la marche vers la mer et le sel, dont les Anglais ont fait un monopole, provoque le premier d'une série d'affrontements avec les autorités coloniales... - Critique : | Genre : non-violence active. Trois heures, évidemment, c’est long. Mais c’était le minimum pour s’incliner devant le Mahatma. Parce qu’il est molesté lors d’un voyage en Afrique du Sud, un jeune avocat indien, ayant étudié à Cambridge, revendique des droits identiques pour tous les sujets de l’Empire britannique. Son message — résistance et non-violence — grandit. Et il finit par obtenir l’indépendance de l’Inde, après avoir enduré la prison, les grèves de la faim… La fresque de Richard Attenborough est académique, mais les grands moments sont nombreux : au tribunal, ce juge anglais qui ne peut s’empêcher de se lever respectueusement devant l’« accusé » qu’il va envoyer en prison. Ou cette « marche du sel » vers l’océan, une marée humaine contre la colonisation. Et puis, bien sûr, il y a Ben Kingsley. Au-delà de la ressemblance, il semble habité par l’obstination douce et non teintée d’humour de son personnage.

Sur TCM Cinema dès 15h35 : Gandhi

De 18h40 à 20h50 La poursuite impitoyable

Rediffusion Film : drame 2h10 Tout public

Bubber Reeves s'évade de prison avec un complice qui, après avoir volé une voiture et tué son conducteur, l'abandonne. Bubber est alors accusé du crime. Dans sa ville natale de Tarl, au Texas, l'annonce de son évasion et du meurtre déchaîne les haines et les passions, trop longtemps retenues. Anna, sa femme, devenue la maîtresse du fils du magnat local, Val Rogers, se demande comment faire face. L'employé de Rogers, qui a commis le délit dont fut accusé Reeves, craint de voir sa faute éclater au grand jour. Le shérif Calder, quant à lui, sait qu'il va lui falloir protéger le fuyard d'une foule fanatique, qui n'a plus qu'un seul souhait : terminer la fête du samedi soir par un lynchage... - Critique : L’ambiance est moite et tendue, comme dans un bon vieux Tennessee Williams. Et comme dans L’Homme à la peau de serpent, Marlon Brando impose sa carrure et sa félinité. Il est, dans le film d’Arthur Penn, le shérif incorruptible d’une petite ville texane. L’action se déroule en 1965, mais on est en plein western classique, dans la lignée du Train sifflera trois fois, où le shérif doit agir seul contre tous. Ce qui met le feu aux poudres en ce samedi soir alcoolisé ? L’annonce de l’évasion d’un enfant du pays, Bubber, le beau Redford, qui cristallise les haines et les envies parce que trop libre et rebelle. L’esprit des années 1960 commence à peine à souffler sur la ville et les tensions sexuelles sont aussi palpables que le racisme, la bêtise et la soif de sang. Arthur Penn se délecte du portrait qu’il brosse de ce bout d’Amérique perdu avec ses Texans lâches ou agressifs, parfois les deux à la fois. Il organise une chasse à l’homme bestiale et hystérique. Il tord les visages — lors d’une séquence troublante en caméra subjective — et disloque les corps. Dont celui de Brando, battu comme un chien, défiguré par les coups lors d’un passage à tabac insoutenable. La longue scène finale, entre orgie et apocalypse, ne laisse aucune place à l’espoir. Ce beau film tragique et très noir annonce en fanfare deux autres chefs-d’œuvre d’Arthur Penn, empreints eux aussi de bruit et de fureur : Bonnie and Clyde et le western Little Big Man. Le Nouvel Hollywood est en marche.

Sur TCM Cinema dès 18h40 : La poursuite impitoyable

De 20h50 à 22h25 Burn After Reading

Rediffusion Film : comédie 1h35 -10

Après des années de bons et loyaux services, Osbourne Cox est renvoyé de la CIA. Sombrant peu à peu dans l'alcool, il ne se remet pas de cette brutale éviction. Il décide cependant d'écrire ses mémoires, sans rien cacher de ses forfaits passés. Son épouse, Katie, le délaisse alors, séduite par un marshall fédéral au regard enjôleur. C'est alors qu'un CD contenant des informations top secrètes tombe entre les mains de Chad et Linda, deux employés d'un club de remise en forme. Or, ces données confidentielles étaient destinées à enrichir le livre d'Osbourne. Une lumineuse idée germe dans l'esprit naïf de Chad et Linda : faire chanter la CIA pour monnayer la restitution du CD... - Critique : Dans cette parodie de film d’espionnage se télescopent deux univers qui n’ont rien à voir : celui, feutré, de la CIA, et celui, tapageur, d’un club de gym. Dans la ronde des acteurs, on apprécie George Clooney, volontairement l’ombre de lui-même en érotomane doublé d’un fanfaron. Mais surtout Brad Pitt, irrésistible, en ado attardé. Il est la meilleure contre-publicité qui soit pour le sport. Les frères Coen savent égayer la lose, les cafouillages grotesques finissant en eau de boudin ou en carnage. Dans ce Grand-Guignol, les hommes, tous machos vaniteux, en prennent pour leur grade. Les péripéties ne sont pas si nombreuses. Mais cela suffit à justifier la confusion des pontes de la CIA, incapables de raccorder les fils de ce salmigondis sans queue ni tête.

Sur TCM Cinema dès 20h50 : Burn After Reading

De 22h25 à 00h15 Faux témoin

Rediffusion Film 1h50 Tout public

Une femme adultère assiste à une sauvage agression alors qu'elle était en galante compagnie. Pour la protéger, son amant décide de témoigner à sa place.

Sur TCM Cinema dès 22h25 : Faux témoin