TCM Cinéma : Programme TV de la chaîne TCM Cinéma

En ce moment sur TCM Cinéma :

19h20 Navajo Joe

Rediffusion Film : western 1h30 -12
Navajo Joe

Seul rescapé du massacre de sa tribu par une bande de hors-la-loi menée par le terrible Mervyn Duncan, Navajo Joe parcourt les vastes étendues de l'Ouest, mû par un irrésistible désir de vengeance, sur les traces des assassins des siens. Malgré tous les moyens mis en oeuvre par les shérifs du comté, Duncan et sa bande parviennent à s'évanouir dans la nature. Mais heureusement, Navajo Joe fait bientôt la connaissance d'une danseuse de saloon qui ne le laisse pas indifférent. Grâce à elle, il retrouve la trace des bandits qui ont tué les siens...

22min

À suivre, dès 20h50 : Beautiful Girls (Rediffusion)

Ce soir sur TCM Cinéma :

20h50 Beautiful Girls

Rediffusion Film : comédie 1h50 Tout public

Willie est de retour dans son village natal, pour des vacances hivernales. Il retrouve ses vieux copains, occupés à déblayer la neige devant leur maison. Tous abordent la trentaine et se posent la même question qu'à 15 ans : comment s'y prendre avec les filles ? Chacun dispose d'un morceau de réponse. Willie attend sa petite amie Tracy, tout en discutant volontiers avec la charmante Marty. Tommy ne sait qui choisir, de la belle Sharon ou de la ravissante Darian, et Paul veut épouser Jan. L'arrivée d'une nouvelle venue, Andera, au charme ravageur, bouleverse les coeurs et les idées toutes faites...

« Beautiful Girls » sur TCM Cinéma

22h40 Les copains d'abord

Rediffusion Film : comédie dramatique 1h45 Tout public

Ils étaient huit copains d'université. A la fin de leurs études, leurs chemins se sont séparés et ils n'ont plus guère eu l'occasion de se retrouver, en raison des contraintes de leurs carrières professionnelles. En fait, seuls Harold et Sarah sont restés ensemble et ont fini par se marier. Aujourd'hui, le groupe se retrouve dans des circonstances dramatiques. En effet, Alex, le plus intègre et le plus entier d'entre eux, vient de mettre fin à ses jours. L'évocation de son souvenir réveille la nostalgie. Le temps d'un week-end, Harold et Sarah, Karen, Meg, Sam, Michael et Nick vont se redécouvrir et faire la connaissance de Chloe, la compagne d'Alex... - Critique : Genre : comédie dramatique. D'abord, oublier le titre français, qui n'a rien à voir avec l'ambiance du film. The Big Chill (« le grand frisson ») est, certes, un film de groupe, mais tendrement pessimiste : une satire mélancolique sur l'érosion des idéaux d'une génération. Dans les années 60, ils étaient huit copains d'université. Ils avaient les mêmes révoltes, les mêmes espoirs. Aujourd'hui, Alex, l'un d'entre eux, vient de se suicider. Ils se retrouvent tous à son enterrement, après des années de séparation. Le temps d'un week-end passé auprès de la compagne d'Alex, en se blottissant dans la chaleur du souvenir, leur amitié va renaître... Aux abords de la quarantaine, tous les personnages se sont assagis et vont, pendant quelques jours, se dépouiller de leur masque social. Lawrence Kasdan évite intelligemment le procédé du retour en arrière : sa mise en scène est d'une fluidité parfaite, et l'on sent entre les comédiens (un vrai palmarès) une chaleureuse connivence. Un portrait de groupe particulièrement juste, nostalgique et attachant.

« Les copains d'abord » sur TCM Cinéma

Programme TCM Cinéma de la journée d'aujourd'hui

Vendredi 19 Avril 2024

De 06h45 à 08h05 Le garçon aux cheveux verts

Rediffusion Film : drame 1h20 Tout public

Peter est orphelin. Mais il l'ignore encore, car personne ne lui a dit que ses parents ont été tués dans un bombardement. Peter, qui attend leur retour, est successivement hébergé par des membres de sa famille ou par des amis. Mais, pour diverses raisons, personne ne s'engage à le prendre en charge définitivement. Peter finit par se lier d'amitié avec un vieil homme. A l'école, lors d'une quête pour les orphelins de guerre, il apprend enfin la vérité sur ses parents. Peu après, un matin, il se réveille avec les cheveux verts... - Critique : | Genre : SOS racisme. Peter, orphelin de guerre, a été adopté par Gramp, un vieil acteur de music-hall. A ses côtés, il a trouvé le réconfort. Mais un jour, en sortant du bain, il découvre, stupéfait, que ses cheveux sont devenus verts... Premier long métrage de Joseph Losey, cette fable est une parabole cruelle sur l'intolérance et la discrimination raciale. Les cheveux verts sont ici le symbole d'une différence que les habitants de la petite ville de province rejettent avec violence. La vie de Peter, victime innocente, bascule dans un cauchemar quotidien. S'ajoute à la critique du conformisme une apologie de la paix. Cette prise de position, dans un contexte politique tendu, coûta cher à Losey et aux scénaristes, poursuivis quelques années plus tard lors de la chasse aux sorcières. Généreux et réformiste dans son message, le film souffre d'une certaine lenteur. La démonstration est parfois appuyée. En revanche, le soin apporté à la couleur, à la lumière et aux décors donne à ce drame allégorique un étrange cachet, une impression troublante de (mauvais) rêve éveillé. —

Sur TCM Cinema dès 06h45 : Le garçon aux cheveux verts

De 08h05 à 09h30 L'homme du large

Rediffusion Film : drame 1h25 Tout public

Nolff est un pêcheur solitaire, amoureux de l'océan, veuf depuis quelque temps déjà. La vie lui a donné deux enfants, un fils, Michel, et une fille, Djenna. Mais Michel refuse de prendre la mer et la succession de son père. Seuls l'intéressent les lumières et les divertissements de la ville, où l'entraîne son ami, l'âme damnée Guenn-la-Taupe. Un jour, Michel vole de l'argent puis, dans sa fuite, blesse sa soeur. Nolff le rattrape et le livre aux flots déchaînés...

Sur TCM Cinema dès 08h05 : L'homme du large

De 09h30 à 11h15 La chatte sur un toit brûlant

Rediffusion Film : drame 1h45 Tout public

Dans une très belle demeure caractéristique du sud des Etats-Unis, on fête l'anniversaire de "Big Daddy" Pollitt, le patriarche, qui rentre chez lui après avoir subi des examens médicaux tout à fait rassurants. Comme le pire était à craindre, ses fils sont venus, à la fois pour célébrer l'anniversaire et pour veiller sur l'héritage. L'aîné, Gooper, accompagné de sa femme et de leurs cinq enfants turbulents, est obsédé par l'idée que la fortune de son père puisse lui échapper. Le cadet, Brick, ivrogne invétéré, ignore superbement sa femme, Maggie, que la famille méprise parce qu'elle n'a pas d'enfant. Il demande le divorce, mais elle refuse obstinément de souscrire à ses voeux... - Critique : Genre : thérapie familiale. La famille Pollitt est réunie pour l'anniversaire de Big Daddy, un riche planteur qui sort de clinique. A qui reviendra la plantation s'il meurt ? Gooper, le fils aîné, sa femme et leurs marmots font la danse du ventre. Maggie, l'épouse de Brick, le cadet, se débat entre leurs manigances et le dégoût que son mari lui oppose. Depuis le suicide de son meilleur ami, Brick a sombré dans l'alcool et lui refuse son lit. Mais Maggie a trop de force vitale pour baisser les bras... Maggie est une chatte, Brick, un jeune chien blessé, le patriarche autoritaire, un éléphant en route pour le cimetière, et les autres, des hyènes pitoyables. La famille est une cage où l'on étouffe dans le mensonge et la rancoeur. Gooper et sa femme transpirent la convoitise devant un vieux tyran dont le front se mouille à l'idée de la mort. Brick s'imbibe de bourbon et de remords devant une femme brûlante de désir. Richard Brooks restitue la moiteur sensuelle et désespérée de l'oeuvre de Tennessee Williams. S'il est dommage qu'il laisse l'homosexualité latente de Brick en filigrane, en revanche il sait filmer l'appétit féminin. Elizabeth Taylor, taille si serrée et décolleté si offert, est l'incarnation idéale de cet appel charnel auquel personne ne peut résister.

Sur TCM Cinema dès 09h30 : La chatte sur un toit brûlant

De 11h15 à 12h50 Cat Ballou

Rediffusion Film : western 1h35 Tout public

Cat Ballou, institutrice élevée en ville, arrive à Wolf City. En chemin, elle donne un coup de main au jeune Clay Boone, un voleur de chevaux pressé de s'évader. Elle retrouve son père, Frankie, et découvre que ce dernier a maille à partir avec Harry Percival, un notable sans scrupules, protégé par le shérif. Percival a chargé un tueur, le sinistre Tim Strawn, "l'homme au nez d'argent", d'abattre Frankie. Il y parvient sans trop de mal. Désormais orpheline et décidée à ce que justice lui soit rendue, Cat s'assure les services non seulement de Clay et de son oncle, mais aussi du légendaire Shelleen, un alcoolique impénitent... - Critique : Film d'Elliot Silverstein (USA, 1965). Scénario : Walter Newman, F.R. Pierson. Image : J. Marta. Musique : F. De Vol. 95 mn. VM. Avec Jane Fonda : Cat Ballou. Lee Marvin : Shelleen/Strawn. Michael Callan : Clay Boone. Dwayne Hickman : Jed. Genre : western parodique. Le western n'est pas un genre tourné vers le comique. Au plus, quelques personnages pittoresques y accrochent une touche d'humour au détour d'une chevauchée. Mais très peu de cinéastes l'ont abordé, comme Elliot Silverstein, sur le ton de la parodie (avant lui, Keaton et Chaplin, et, plus tard, Mel Brooks...). Cat Ballou quitte le pensionnat, un diplôme d'institutrice en poche. Elle retourne dans le ranch de son père, fermier irréductible menacé par un grand propriétaire et bientôt assassiné sur l'ordre de celui-ci. Complainte qui accompagne le récit, garçon de ferme indien, voleurs sympathiques, shérif corrompu... et Cat Ballou, qui choisit l'illégalité pour venger son père : l'imagerie de l'Ouest déroule ses stéréotypes. Influencé par la démythification du genre amorcée par des réalisateurs comme Arthur Penn ou Sam Peckinpah, Silverstein choisit résolument la voie de la parodie. Tour à tour féroce et ironique, il concocte quelques moments de franche comédie et ponctue son récit de gags très drôles. Le justicier légendaire n'est plus qu'un vieil alcoolique invétéré dont le cheval paraît, lui aussi, très imbibé. Et lorsqu'il avise des cierges au chevet d'un mort, il se met à entonner Happy birthday ! Jane Fonda, en chef de bande, est énergique et rayonnante, et Lee Marvin est tonitruant dans le double rôle du justicier et du tueur à gages. Gérard Camy

Sur TCM Cinema dès 11h15 : Cat Ballou

De 12h50 à 14h10 Les massacreurs du Kansas

Rediffusion Film : western 1h20 Tout public

Jeff Travis a été l'un des lieutenants de Quantrell, un chef de gang dont la bande profitait de la guerre de Sécession pour piller fermes et villages. Mais après le massacre des habitants de Lawrence, auquel Quantrell a assisté sans sourciller, Travis, écoeuré, a pris le large. Il s'est alors associé à une joueuse professionnelle, Josie Sullivan. Depuis lors, le tandem écume les bateaux qui naviguent sur le Mississippi. L'impunité de Travis, pourtant, n'a qu'un temps. Impliqué par un ancien complice dans l'attaque d'une banque, il va lui falloir lutter pour retrouver le droit chemin...

Sur TCM Cinema dès 12h50 : Les massacreurs du Kansas

De 14h10 à 16h00 Geronimo

Rediffusion Film : western 1h50 Tout public

Les tribus indiennes ont été anéanties ou réduites à une servitude humiliante dans des réserves. Seul Geronimo, l'insaisissable guerrier apache, défie encore l'ordre blanc. Le lieutenant Gatewood et un jeune sous-officier, Davis, sont chargés de rencontrer le rebelle et de le convaincre de se rendre. Dès leur première entrevue, une relation de respect mutuel se noue entre Gatewood et Geronimo. Celui-ci accepte de suivre les deux hommes vers le fort où les attend le général Crook. Geronimo et les siens sont aussitôt parqués dans une réserve, dans des conditions si avilissantes que le jeune chef déterre à nouveau la hache de guerre et sème la désolation sur son passage...

Sur TCM Cinema dès 14h10 : Geronimo

De 16h00 à 17h25 Bronco Apache

Rediffusion Film : western 1h25 Tout public

Avril 1886. Les Apaches, las, renoncent à lutter contre la colonisation blanche. Leur chef, Geronimo, se rend. Seul l'un de ses guerriers, Massaï, refuse l'avilissement : il n'hésite pas à tirer sur le drapeau blanc porté par le vieux chef. La jeune Nalinle lui vient en aide, mais Massaï est tout de même capturé. Les vaincus sont rassemblés dans une petite gare, d'où un train doit les emmener vers une réserve en Floride. Nalinle tente de fournir une arme à Massaï. Al Sieber, l'éclaireur chargé de la surveillance des Indiens, parvient à s'en saisir. Massaï, têtu, réussit cependant à s'enfuir. Il brise ses chaînes sous les roues du train puis gagne la ville de Saint-Louis, qui l'émerveille. Il trouve finalement refuge dans une réserve de l'Oklahoma où Dawson, un Cherokee, l'accueille...

Sur TCM Cinema dès 16h00 : Bronco Apache

De 17h25 à 19h20 La prisonnière du désert

Rediffusion Film : western 1h55 Tout public

En 1868, au Texas, après avoir combattu aux côtés des Sudistes puis au Mexique, Ethan Edwards revient au pays. Juste après son retour, la famille de son frère est attaquée par les Comanches. Tous périssent, à l'exception de la petite Debbie, la nièce d'Ethan, et de la jeune Lucy, enlevées par les Indiens. Ethan jure alors de les retrouver et de se venger. Accompagné de Martin Pawley, le frère adoptif des jeunes filles, et de Brad, le fiancé de Lucy, il se lance à la poursuite des ravisseurs. Les hommes apprennent bientôt que Lucy est morte. Fou de douleur, Brad gagne à bride abattue le camp des Indiens, qui le tuent. Une longue traque commence pour Ethan et Martin, que ne rebutent ni les hivers rigoureux, ni les étés torrides. Ethan vieillit mais s'obstine... - Critique : « Qu’est-ce qui pousse un homme à errer ? » La ballade qui ouvre le film le plus mythique de John Ford ne parle pas de ruban jaune ou de cavalerie. Elle pose une question existentielle, une question homérique. Dans le rôle d’Ulysse, revoici John Wayne et sa Winchester. Sa guerre de Troie était celle de Sécession, dont il revient les yeux remplis de fantômes et de poussière. Mais le foyer est un leurre et son odyssée débute au pied des mesas de Monument Valley par le rapt de sa nièce Debbie, emportée par les Comanches qui ont massacré le reste de sa famille. Parti à la recherche de la prisonnière du désert (Natalie Wood), Ethan, le « searcher » du titre original, entame un périple de plusieurs années. Une quête sans Ithaque ni Pénélope vaut-elle la peine d’être menée ? Mal-aimé à sa sortie en 1956, ce prodigieux western est désormais considéré par beaucoup comme le meilleur film américain de tous les temps. C’est l’opinion de Martin Scorsese, notamment, qui envoie Robert De Niro et Harvey Keitel le voir dans Mean Streets. Sa narration elliptique et sa vision désenchantée du monde, qui tranchent avec l’humanisme fordien des débuts, en font un film de rupture, de la modernité encore balbutiante des années 1960. Le voir est une épiphanie ; le revoir, un ravissement.

Sur TCM Cinema dès 17h25 : La prisonnière du désert

De 19h20 à 20h50 Navajo Joe

Rediffusion Film : western 1h30 -12

Seul rescapé du massacre de sa tribu par une bande de hors-la-loi menée par le terrible Mervyn Duncan, Navajo Joe parcourt les vastes étendues de l'Ouest, mû par un irrésistible désir de vengeance, sur les traces des assassins des siens. Malgré tous les moyens mis en oeuvre par les shérifs du comté, Duncan et sa bande parviennent à s'évanouir dans la nature. Mais heureusement, Navajo Joe fait bientôt la connaissance d'une danseuse de saloon qui ne le laisse pas indifférent. Grâce à elle, il retrouve la trace des bandits qui ont tué les siens...

Sur TCM Cinema dès 19h20 : Navajo Joe

De 20h50 à 22h40 Beautiful Girls

Rediffusion Film : comédie 1h50 Tout public

Willie est de retour dans son village natal, pour des vacances hivernales. Il retrouve ses vieux copains, occupés à déblayer la neige devant leur maison. Tous abordent la trentaine et se posent la même question qu'à 15 ans : comment s'y prendre avec les filles ? Chacun dispose d'un morceau de réponse. Willie attend sa petite amie Tracy, tout en discutant volontiers avec la charmante Marty. Tommy ne sait qui choisir, de la belle Sharon ou de la ravissante Darian, et Paul veut épouser Jan. L'arrivée d'une nouvelle venue, Andera, au charme ravageur, bouleverse les coeurs et les idées toutes faites...

Sur TCM Cinema dès 20h50 : Beautiful Girls

De 22h40 à 00h25 Les copains d'abord

Rediffusion Film : comédie dramatique 1h45 Tout public

Ils étaient huit copains d'université. A la fin de leurs études, leurs chemins se sont séparés et ils n'ont plus guère eu l'occasion de se retrouver, en raison des contraintes de leurs carrières professionnelles. En fait, seuls Harold et Sarah sont restés ensemble et ont fini par se marier. Aujourd'hui, le groupe se retrouve dans des circonstances dramatiques. En effet, Alex, le plus intègre et le plus entier d'entre eux, vient de mettre fin à ses jours. L'évocation de son souvenir réveille la nostalgie. Le temps d'un week-end, Harold et Sarah, Karen, Meg, Sam, Michael et Nick vont se redécouvrir et faire la connaissance de Chloe, la compagne d'Alex... - Critique : Genre : comédie dramatique. D'abord, oublier le titre français, qui n'a rien à voir avec l'ambiance du film. The Big Chill (« le grand frisson ») est, certes, un film de groupe, mais tendrement pessimiste : une satire mélancolique sur l'érosion des idéaux d'une génération. Dans les années 60, ils étaient huit copains d'université. Ils avaient les mêmes révoltes, les mêmes espoirs. Aujourd'hui, Alex, l'un d'entre eux, vient de se suicider. Ils se retrouvent tous à son enterrement, après des années de séparation. Le temps d'un week-end passé auprès de la compagne d'Alex, en se blottissant dans la chaleur du souvenir, leur amitié va renaître... Aux abords de la quarantaine, tous les personnages se sont assagis et vont, pendant quelques jours, se dépouiller de leur masque social. Lawrence Kasdan évite intelligemment le procédé du retour en arrière : sa mise en scène est d'une fluidité parfaite, et l'on sent entre les comédiens (un vrai palmarès) une chaleureuse connivence. Un portrait de groupe particulièrement juste, nostalgique et attachant.

Sur TCM Cinema dès 22h40 : Les copains d'abord