Ciné+ Frisson : Programme TV de la chaîne Ciné+ Frisson

En ce moment sur Ciné+ Frisson :

19h08 Sexy Beast

Rediffusion Film : thriller 1h42 -10
Sexy Beast

Ancien malfrat, Gary Dove a, pense-t-il, gagné le droit de profiter paisiblement de sa fortune. Avec son amie DeeDee, il a quitté les brumes de son Angleterre natale pour s'installer sur la Costa del Sol, où il s'est fait construire une villa avec piscine. Lorsque Don Logan, un de ses anciens complices, frappe à sa porte pour lui proposer un coup - le dernier, c'est promis -, Gary n'hésite pas un instant : c'est non. Mais Don s'obstine. Il est vrai qu'il a reçu des ordres et que les choses pourraient mal tourner pour lui s'il avait le malheur de rentrer bredouille en Angleterre. Très vite, le ton monte entre les deux hommes... - Critique : Un gangster a décidé de se retirer des affaires et de se la couler douce au soleil des Baléares. Un caïd de ses relations se pointe pour le mettre sur un dernier coup à Londres. En anglais, ça se dit déjà vu. L'un est fragile sous sa carapace de dur, l'autre, venimeux à mort. L'un est tout de suite sympa. L'autre, tout de suite odieux : c'est Ben Kingsley jouant Ben Kingsley caricaturant un psychopathe... Ce n'est pas grave : de toute façon, la réalisation outrageusement tape-à-l'oeil « déréalise » complètement ce suspense poussif au bout de dix minutes. C'est un néopolar anglais à l'hémoglobine : une mode. Rien. J.-C.L.

1h 23min

À suivre, dès 20h50 : Terminator 3 : le soulèvement des machines (Rediffusion)

Ce soir sur Ciné+ Frisson :

20h50 Terminator 3 : le soulèvement des machines

Rediffusion Film de science-fiction 1h44 Tout public

John Connor a désormais 22 ans. Il vit dans l'ombre car, en tant que futur leader de la résistance contre les machines, sa vie est constamment menacée. Il est cependant localisé par les ordinateurs de Skynet, un puissant réseau d'intelligence artificielle. Aussitôt, un redoutable cyborg T-X, qui a pris l'apparence d'une très jolie femme, est envoyé du futur pour l'éliminer. Alors qu'un virus menace tout le système informatique mondial, un ancien modèle de Terminator, le T-101, arrive lui aussi du futur, chargé de sauver John et son amie Kate Brewster, fille du responsable de Skynet. Le cyborg engage une lutte titanesque contre le T-X, pendant que John et Kate cherchent à s'enfuir... - Critique : Dès 1984, l'indestructible Terminator de James Cameron n'avait que ces mots à la bouche : « Je reviendrai. » Le cybermusclor a toutefois su se faire attendre. Sept ans avant de découvrir Terminator 2. Douze ans encore avant ce Terminator 3, pour lequel Cameron a jeté l'éponge. Son successeur, Jonathan Mostow, s'est peu soucié d'apporter de nouvelles ramifications aux délires cyberphilosophiques et aux pirouettes temporelles des premiers épisodes. Son Terminator 3 est plutôt un genre de remake. Il renoue avec les thèmes majeurs, redistribue les rôles, revisite les scènes clés et trouve un équilibre entre l'efficacité de la citation et le plaisir de la parodie. Dans le registre de l'autodérision, Schwarzenegger est assez parfait en Terminator rouillé. Comme dans Terminator 2, le noyau de l'action est le duel explosif entre le bon vieux Terminator, allié des humains, et un cyberméchant. Dans sa version 2003, l'inquiétante machine est un prototype féminin au look d'amazone pixelisée. Progressant à rebours de ses confrères, Mostow évite le montage speedé et la surenchère des effets spéciaux pour soigner la vraisemblance des scènes d'action, si délirantes soient-elles. — Laurent Rigoulet

« Terminator 3 : le soulèvement des machines » sur Ciné+ Frisson

22h34 Terminator 2 : le jugement dernier

Rediffusion Film de science-fiction 2h12 -12

Après l'immense embrasement nucléaire du 29 août 1997, les rares humains survivants, menés par John Connor, luttent sans relâche contre l'armée de robots dirigée par Skynet, un ordinateur surpuissant. Skynet tente d'abord d'éliminer Sarah Connor, la mère de John, grâce à un cyborg projeté en 1984, mais en vain. Il transfère alors dans le passé un deuxième robot, le T-1000, et l'envoie à l'époque où John Connor n'était encore qu'un enfant. Le T-1000, machine meurtrière constituée de métal liquide, peut se métamorphoser à volonté. En réponse, les humains envoient dans le passé un modèle plus ancien de Terminator, qui doit désormais assurer la protection de John... - Critique : Il faut s’incliner devant ce monstre d’efficacité intelligente et amère, suite à gros budget de l’excellent Terminator, bricolé par James Cameron sept ans auparavant. John, ado délinquant, a été placé dans une famille d’adoption à la suite de l’internement de sa mère, Sarah. Elle promet l’apocalypse nucléaire pour 1997, prétend que son rejeton est destiné à mener la résistance contre les machines, hurle qu’un cyborg a tenté de la tuer… Une folle, pense logiquement le psy, qui n’a pas vu le premier Terminator. Et pourtant, tout recommence, à un savoureux détail près. Terminator, vieux modèle T-800, est cette fois programmé pour protéger John, traqué par un T-1000, machine à tuer dernier cri en métal liquide. Il fond, coule, se resolidifie et prend la forme de ce qu’il touche : autant de merveilles visuelles qui jouent sur l’élément liquide, obsession cameronienne — menée à son comble avec Abyss. Pendant ce temps, John, Sarah et Terminator créent un nouveau schéma familial postapocalyptique, avec une mère plus virile qu’un para et une machine paternelle référente dans une société qui s’autodétruit…

« Terminator 2 : le jugement dernier » sur Ciné+ Frisson

Programme Ciné+ Frisson de la journée d'aujourd'hui

Dimanche 19 Mai 2024

De 07h31 à 09h02 Restart the Earth

Rediffusion Film de science-fiction 1h31 -12

Pour combattre l'avancée du désert, les hommes ont créé des produits phytosanitaires qui permettent la reproduction accélérée des cellules végétales. Mais ce traitement génère un grand stress chez les végétaux qui se mettent à réagir. Poussant toujours plus et plus vite, les plantes envahissent les villes, recouvrant tout sur leur passage et s'attaquant aux humains. Une unité internationale est alors mise sur pied pour éradiquer cette menace verte...

Sur Cine Plus Frisson dès 07h31 : Restart the Earth

De 09h02 à 10h48 Le Pic de Dante

Rediffusion Film catastrophe 1h46 Tout public

Dans la petite ville du Pic de Dante, Rachel Wando, la maire, s'apprête à signer un important contrat avec une société d'investissement qui doit assurer le développement du tourisme sur le site. Mais le volcanologue Harry Dalton la met en garde. Ses études sur le volcan qui surplombe la cité lui font craindre une éruption prochaine. Harry conseille même au premier magistrat de la ville de procéder à l'évacuation des habitants. Les notables ne voient pas d'un très bon oeil les interventions de ce spécialiste inopportun, qui peuvent nuire au développement économique de la cité. Ils convoquent le professeur Dreyfus, qui rassure la communauté. Au moment où Dreyfus s'apprête à quitter la ville, une première éruption se produit, et la terre se met à trembler... - Critique : Ne pas gâcher la saison touristique… Personne n’écoute donc le spécialiste qui annonce à la petite ville le réveil du pic de Dante, le célèbre volcan. Funeste erreur ! Si on aime les films catastrophes, on en reçoit plein les yeux. Les maisons s’écroulent, les arbres et les rochers sont emportés comme des fétus de paille. La coiffure de l’héroïne est sérieusement malmenée et les tenues vestimentaires de Pierce Brosnan frôlent le négligé : c’est vous dire l’intensité du drame… Et, tandis que des tonnes de lave se déversent, qui sort de la fournaise, tout fringant et sans une égratignure ? Le chien, bien sûr. Rassurez-vous : la décoiffée et le dépenaillé survivent aussi. Côté effets spéciaux, c’est impeccable. Efficace et spectaculaire.

Sur Cine Plus Frisson dès 09h02 : Le Pic de Dante

De 10h48 à 12h47 Détective Dee : le mystère de la flamme fantôme

Rediffusion Film d'aventures 1h59 Tout public

La Chine, en 690 : régente à la poigne de fer, Wu Zetian s'apprête à devenir la première impératrice du pays. Mais son intronisation est menacée par des morts brutales et inexpliquées : plusieurs notables prennent feu, comme consumés de l'intérieur. Pour mener l'enquête, Wu Zetian fait appel au juge Dee, qu'elle a pourtant envoyé en prison pour insubordination. Mal fagoté mais pas rouillé, accompagné de deux redoutables guerriers, il va serpenter allègrement entre les chausse-trappes. Et composer avec les relations fragiles et ambivalentes qu'il entretient avec la régente... - Critique : Genre : thriller onirique. Nous voilà plongés à l'époque de la dynastie Tang, en 690. Le couronnement imminent de l'impératrice Wu Zetian attise les guerres de clans. Alors qu'un gigantesque bouddha à la gloire de la future régente est en cours d'édification, plusieurs personnes influentes meurent, dévorées soudain par un feu inexpliqué qui les réduit en tas de cendres fumantes. Craignant le complot, l'impératrice fait appel au détective Dee, qu'elle avait pourtant fait emprisonner quelques années auparavant... On reconnaît la griffe Tsui Hark : toujours reliée au cinéma des origines, à la mécanique du film d'aventures à l'ancienne, dans un esprit proche du feuilleton. Le récit, ses rouages et son enchaînement vif d'épisodes, voilà ce qui lui importe. Il se déploie sans effets spectaculaires, y compris lors des combats chorégraphiés. Tsui Hark calligraphie l'action. Transforme le moindre accessoire — un rondin, une plaque de cuivre — en projectile poétique. Le film offre une étrange alchimie, mêlant faits historiques et magie extravagante. La pléthore malicieuse de symboles et de subterfuges est telle qu'elle invite le spectateur à déceler un sens caché un peu partout. N'y a-t-il pas derrière le culte de la personnalité de l'impératrice et sa répression systématique une allusion à Mao Zedong ? Et cette tour monumentale, exploitée comme une arme de destruction massive, n'agit-elle pas comme ressemblance fortuite avec le World Trade Center et sa chute ? Délire d'interprétation, peut-être. Mais tout est bienvenu dans cet univers fabuleux. — Jacques Morice

Sur Cine Plus Frisson dès 10h48 : Détective Dee : le mystère de la flamme fantôme

De 12h47 à 14h13 Mea Culpa

Rediffusion Film : thriller 1h26 -10

La vie de Simon bascule, quand, alcoolisé, il cause la mort de deux personnes, dont un enfant, lors d'un accident de voiture. Son collègue Franck, policier à Toulon comme lui, et qui était aussi à bord du véhicule, a poursuivi sa carrière tandis que Simon, gravement blessé, a fini par perdre sa femme et son emploi. Désormais reconverti en convoyeur de fonds, il tente de se reconstruire. Lors d'une corrida, son fils Théo assiste à une scène qu'il n'aurait pas dû voir, un règlement de compte entre mafieux. Dès lors, les malfrats menacent Théo. Simon, décidé à protéger sa progéniture et à rattraper, ainsi, le temps perdu, tente de mettre les criminels hors d'état de nuire. Franck, qui a toujours gardé un oeil sur son ex-partenaire, vient lui prêter main forte... - Critique : | Genre : Noir c'est noir. Fred Cavayé recycle l'intrigue d'un de ses précédents longs métrages, A bout portant : l'homme qui défend sa famille contre le crime est, cette fois, un ex-flic dépressif façon Olivier Marchal — à l'origine du scénario. Ce qui pèche, ce n'est pas l'action (une course-poursuite à pied bien ficelée, une bagarre musclée dans un TGV). Mais cette tendance du polar français, que le film illustre « à merveille », à se prendre trop au sérieux (le titre en latin), se complaire dans la noirceur, et à mettre en scène des personnages qui ne sourient jamais : des méchants aux gueules patibulaires, et des gentils (Vincent Lindon, Gilles Lellouche) qui font la gueule aussi. — Nicolas Didier

Sur Cine Plus Frisson dès 12h47 : Mea Culpa

De 14h13 à 15h52 Rogue, l'ultime affrontement

Rediffusion Film d'action 1h39 -12

Travaillant depuis des années pour le FBI, l'agent Jack Crawford n'est plus que l'ombre de lui-même. Il ne parvient pas à se remettre du décès de son ami et équipier. Mais l'enquête conduit tout droit à un assassin à la réputation internationale. Tous les indices convergent vers ce criminel qui se fait appeler Rogue. Déterminé à venger la mort de son ami, Crawford tente de retrouver la trace du tueur. Quitte à faire justice lui-même. Progressivement, au fil d'investigations particulièrement mouvementées, l'agent du FBI parvient à localiser Rogue. Mais ce dernier semble éviter l'affrontement. Très vite, Crawford comprend que quelque chose lui échappe... - Critique : Ne pas confondre ce Rogue avec son homonyme, le célèbre prof de potions magiques de Harry Potter. Rien de très ensorcelant, ici : le film de Philip G. Atwell, bonne vieille histoire de vengeance sur fond de guerre des gangs (triades contre yakuzas), oppose l'acrobatique Jet Li au massif Jason Statham. Baffes et pruneaux au menu, et coup de théâtre prévisible pour le dessert. A peine comestible.

Sur Cine Plus Frisson dès 14h13 : Rogue, l'ultime affrontement

De 15h52 à 17h17 Hypertension

Rediffusion Film d'action 1h25 -12

Un matin, Chev Chelios, un tueur professionnel, se réveille malade et apprend par un DVD qu'il a été empoisonné par Verona, son rival. Celui-ci le menace en outre de s'en prendre à Eve, sa petite amie. Chev tente, avec l'aide de Kaylo, son indic, de localiser Verona puis se rend chez Miles, un ami médecin, qui fait un diagnostic et lui ordonne de rester dans un état de stress permanent pour que l'adrénaline empêche son coeur de s'arrêter. Chev tente alors d'obtenir de l'aide de son patron, mais en vain. Il reçoit un appel de Kaylo, qui vient de repérer le frère de Verona. Chev le tue et s'empare d'un collier d'une très grande valeur...

Sur Cine Plus Frisson dès 15h52 : Hypertension

De 17h17 à 19h08 Killer Elite

Rediffusion Film d'action 1h51 -10

En 1980, lors d'une mission au Mexique, l'agent spécial Danny Bryce est blessé dans une fusillade. Il se retire en Australie. Un an plus tard, l'annonce que son mentor et ami Hunter est retenu captif dans le sultanat d'Oman l'amène à sortir de sa solitude. Dans le désert d'Arabie, le Cheikh Amr se montre très clair. S'il veut revoir Hunter vivant, Danny a intérêt à tuer très vite, sous couvert d'accidents habilement maquillés, les trois agents secrets britanniques que le cheikh exige de voir morts pour venger ses trois fils précédemment assassinés. Danny s'entoure de ses anciens complices, Davies et Meier, appâtés par le gain... - Critique : | Genre : nanar mâle. Les mercenaires, les barbou­zes ? Tous des potes en or, fidè­les jusqu'au trognon. Quand les copains sont dans le pétrin, ils sont toujours prêts à massacrer gratis. Cette ode émouvante à l'amitié en treillis (d'après une histoire vraie, c'est encore plus beau !) peut s'envisager sous deux angles différents. Un film avec Jason Statham et de vrais dialogues dedans : étonnant, non ? Ou bien un film avec Robert De Niro et Clive Owen, talents gaspillés dans un déluge de testostérone : navrant... — Cécile Mury

Sur Cine Plus Frisson dès 17h17 : Killer Elite

De 19h08 à 20h50 Sexy Beast

Rediffusion Film : thriller 1h42 -10

Ancien malfrat, Gary Dove a, pense-t-il, gagné le droit de profiter paisiblement de sa fortune. Avec son amie DeeDee, il a quitté les brumes de son Angleterre natale pour s'installer sur la Costa del Sol, où il s'est fait construire une villa avec piscine. Lorsque Don Logan, un de ses anciens complices, frappe à sa porte pour lui proposer un coup - le dernier, c'est promis -, Gary n'hésite pas un instant : c'est non. Mais Don s'obstine. Il est vrai qu'il a reçu des ordres et que les choses pourraient mal tourner pour lui s'il avait le malheur de rentrer bredouille en Angleterre. Très vite, le ton monte entre les deux hommes... - Critique : Un gangster a décidé de se retirer des affaires et de se la couler douce au soleil des Baléares. Un caïd de ses relations se pointe pour le mettre sur un dernier coup à Londres. En anglais, ça se dit déjà vu. L'un est fragile sous sa carapace de dur, l'autre, venimeux à mort. L'un est tout de suite sympa. L'autre, tout de suite odieux : c'est Ben Kingsley jouant Ben Kingsley caricaturant un psychopathe... Ce n'est pas grave : de toute façon, la réalisation outrageusement tape-à-l'oeil « déréalise » complètement ce suspense poussif au bout de dix minutes. C'est un néopolar anglais à l'hémoglobine : une mode. Rien. J.-C.L.

Sur Cine Plus Frisson dès 19h08 : Sexy Beast

De 20h50 à 22h34 Terminator 3 : le soulèvement des machines

Rediffusion Film de science-fiction 1h44 Tout public

John Connor a désormais 22 ans. Il vit dans l'ombre car, en tant que futur leader de la résistance contre les machines, sa vie est constamment menacée. Il est cependant localisé par les ordinateurs de Skynet, un puissant réseau d'intelligence artificielle. Aussitôt, un redoutable cyborg T-X, qui a pris l'apparence d'une très jolie femme, est envoyé du futur pour l'éliminer. Alors qu'un virus menace tout le système informatique mondial, un ancien modèle de Terminator, le T-101, arrive lui aussi du futur, chargé de sauver John et son amie Kate Brewster, fille du responsable de Skynet. Le cyborg engage une lutte titanesque contre le T-X, pendant que John et Kate cherchent à s'enfuir... - Critique : Dès 1984, l'indestructible Terminator de James Cameron n'avait que ces mots à la bouche : « Je reviendrai. » Le cybermusclor a toutefois su se faire attendre. Sept ans avant de découvrir Terminator 2. Douze ans encore avant ce Terminator 3, pour lequel Cameron a jeté l'éponge. Son successeur, Jonathan Mostow, s'est peu soucié d'apporter de nouvelles ramifications aux délires cyberphilosophiques et aux pirouettes temporelles des premiers épisodes. Son Terminator 3 est plutôt un genre de remake. Il renoue avec les thèmes majeurs, redistribue les rôles, revisite les scènes clés et trouve un équilibre entre l'efficacité de la citation et le plaisir de la parodie. Dans le registre de l'autodérision, Schwarzenegger est assez parfait en Terminator rouillé. Comme dans Terminator 2, le noyau de l'action est le duel explosif entre le bon vieux Terminator, allié des humains, et un cyberméchant. Dans sa version 2003, l'inquiétante machine est un prototype féminin au look d'amazone pixelisée. Progressant à rebours de ses confrères, Mostow évite le montage speedé et la surenchère des effets spéciaux pour soigner la vraisemblance des scènes d'action, si délirantes soient-elles. — Laurent Rigoulet

Sur Cine Plus Frisson dès 20h50 : Terminator 3 : le soulèvement des machines

De 22h34 à 00h46 Terminator 2 : le jugement dernier

Rediffusion Film de science-fiction 2h12 -12

Après l'immense embrasement nucléaire du 29 août 1997, les rares humains survivants, menés par John Connor, luttent sans relâche contre l'armée de robots dirigée par Skynet, un ordinateur surpuissant. Skynet tente d'abord d'éliminer Sarah Connor, la mère de John, grâce à un cyborg projeté en 1984, mais en vain. Il transfère alors dans le passé un deuxième robot, le T-1000, et l'envoie à l'époque où John Connor n'était encore qu'un enfant. Le T-1000, machine meurtrière constituée de métal liquide, peut se métamorphoser à volonté. En réponse, les humains envoient dans le passé un modèle plus ancien de Terminator, qui doit désormais assurer la protection de John... - Critique : Il faut s’incliner devant ce monstre d’efficacité intelligente et amère, suite à gros budget de l’excellent Terminator, bricolé par James Cameron sept ans auparavant. John, ado délinquant, a été placé dans une famille d’adoption à la suite de l’internement de sa mère, Sarah. Elle promet l’apocalypse nucléaire pour 1997, prétend que son rejeton est destiné à mener la résistance contre les machines, hurle qu’un cyborg a tenté de la tuer… Une folle, pense logiquement le psy, qui n’a pas vu le premier Terminator. Et pourtant, tout recommence, à un savoureux détail près. Terminator, vieux modèle T-800, est cette fois programmé pour protéger John, traqué par un T-1000, machine à tuer dernier cri en métal liquide. Il fond, coule, se resolidifie et prend la forme de ce qu’il touche : autant de merveilles visuelles qui jouent sur l’élément liquide, obsession cameronienne — menée à son comble avec Abyss. Pendant ce temps, John, Sarah et Terminator créent un nouveau schéma familial postapocalyptique, avec une mère plus virile qu’un para et une machine paternelle référente dans une société qui s’autodétruit…

Sur Cine Plus Frisson dès 22h34 : Terminator 2 : le jugement dernier