Ciné+ Frisson : Programme TV de la chaîne Ciné+ Frisson

En ce moment sur Ciné+ Frisson :

07h00 Les + de la rédac' : The King's man: première mission

Rediffusion Magazine du cinéma 4mn Tout public
Les + de la rédac'

Magazine du cinéma.


À suivre, dès 07h04 : Mensch (Rediffusion)

Ce soir sur Ciné+ Frisson :

20h50 Ghost Rider

Rediffusion Film d'action 1h46 -10

Johnny Blaze, un jeune cascadeur, s'apprête à s'enfuir avec Roxanne, la femme dont il est amoureux, quand l'annonce de la maladie incurable de son père le fait changer d'avis. Il fait la connaissance d'un homme étrange qui prétend pouvoir guérir l'auteur de ses jours à la condition qu'il signe un pacte éternel. Johnny accepte et, dès le lendemain, son père est complètement rétabli. Malheureusement, il meurt peu après, victime d'un accident. Les années passent. Johnny est devenu un cascadeur célèbre. Un soir, il revoit Roxanne puis, dans la foulée, rencontre à nouveau l'homme étrange, qui lui dévoile enfin son nom : Méphistophélès... - Critique : | Genre : pyro-man. Après Daredevil et Spider-Man, un autre héros des Marvel Comics passa sur grand écran. Voici venir, Mesdames, Messieurs, le Ghost Rider, squelette tout feu tout flamme chevauchant une moto d'enfer et collectant les âmes damnées pour le compte du diable. Le jour, quand il ne brûle pas jusqu'au bout des métacarpes, le Rider est un type un peu ahuri (Nicolas Cage, bizarrement rajeuni). Un brin de dérision, beaucoup de cascades (une incroyable ascension de gratte-ciel à moto), des effets spéciaux spectaculaires : le film est une attraction qui s'assume, incluant grand huit et train fantôme (de vilains démons risquent d'effaroucher les plus petits). Avis aux amateurs de fête foraine... — Cécile Mury

« Ghost Rider » sur Ciné+ Frisson

22h36 Ghost Rider : l'esprit de vengeance

Rediffusion Film fantastique 1h30 -10

Huit ans après les événements de San Vengenza, Johnny Blaze, alias le Ghost Rider, s'est réfugié en Europe de l'Est. C'est là, à l'abri des regards, que le cascadeur à l'alter ego diabolique tente de contenir ses pulsions les plus sombres. Il est contrarié dans ses projets quand Moreau, un moine à la tête d'une mystérieuse secte, lui demande de l'aide. Le diable a en effet prévu de s'incarner dans le corps de Danny, un jeune garçon. Johnny sait qu'il doit à nouveau relâcher l'esprit du Ghost Rider s'il veut sauver l'enfant et le monde de l'emprise du diable...

« Ghost Rider : l'esprit de vengeance » sur Ciné+ Frisson

Programme Ciné+ Frisson de la journée d'aujourd'hui

Vendredi 21 Janvier 2022

De 07h00 à 07h04 Les + de la rédac' : The King's man: première mission

Rediffusion Magazine du cinéma 4mn Tout public

Magazine du cinéma.

Sur Cine Plus Frisson dès 07h00 : Les + de la rédac'

De 07h04 à 08h27 Mensch

Rediffusion Film : thriller 1h23 Tout public

Sam, père célibataire d'un garçon de 8 ans, a refusé de travailler dans l'épicerie familiale. Il fait ce dans quoi il excelle : l'"ouverture" de coffres-forts. Mais sa nouvelle petite amie se lasse de ses mensonges. Son fils, même, finit par s'étonner de ce qu'il "vende des maisons" en pleine nuit... - Critique : Genre : père et gangster. Les gangsters au cinéma ont rarement des problèmes de garde d'enfant. Sam en a, lui. Fracturer des coffres-forts, il sait faire, c'est même un crack dans son domaine. Elever seul son gamin, il a plus de mal. Il fait des efforts, le dépose à l'école, l'emmène au resto. Mais sans les grands-parents qui prennent souvent le relais, il serait sans doute perdu. Il y a quelque chose de troublant à voir ce jeune bandit un peu sauvage apprendre à être un père : Sam aimerait se ranger et tout le monde dans sa famille le presse dans ce sens. Steve Suissa, qui n'en est pas à son premier essai, filme cette histoire de filiation et de fracture à l'échelle d'un quartier juif bien connu de Paris, mais débarrassé du folklore. Son regard se fait plus subtil qu'auparavant, mélancolique, tendu par la perspective d'une fin de règne, d'une passation de pouvoir. Ça coince pas mal dans les scènes d'amour, plus convenues. Mais on savoure de voir un polar presque à l'ancienne, avec un retour en force de seconds rôles ciselés. De Sami Frey à Maurice Bénichou, en passant par Anthony Delon, les comédiens sont tous très bien. Sobres, dignes, des « mensch », quoi.

Sur Cine Plus Frisson dès 07h04 : Mensch

De 08h27 à 09h57 Hitman

Rediffusion Film d'action 1h30 Tout public

L'agent 47 est un tueur professionnel entraîné à tuer depuis son enfance. Il est connu par les plus importantes organisations criminelles du monde pour son sérieux. Jamais il n'a commis d'erreur. Il a d'ailleurs bâti sa réputation sur une extrême minutie, qui lui permet d'opérer à chaque fois dans la plus grande discrétion. Mais lorsqu'Interpol se mobilise pour l'intercepter, il doit modifier ses plans. D'autant que les services secrets russes ont décidé eux aussi de le neutraliser. Pourtant, l'agent 47 n'entend pas se laisser décrédibiliser. Contraint d'aller à l'encontre de ses méthodes habituelles, il va montrer que rien ne peut l'empêcher de mener à bien ses contrats...

Sur Cine Plus Frisson dès 08h27 : Hitman

De 09h57 à 11h40 Bienvenue à Gattaca

Rediffusion Film de science-fiction 1h43 Tout public

Dans le futur, Vincent Freeman a été conçu de manière tout à fait banale, mais il est né avec quelques imperfections qui, dans un monde soumis à une impitoyable sélection génétique, bouchent ses perspectives d'avenir. Néanmoins, ce jeune homme ambitieux rêve de participer à une mission spatiale. Il lui faut, pour cela, entrer à Gattaca, la base d'entraînement des futurs astronautes. Un jour, Vincent fait la connaissance de Jerome, un ancien athlète qui fut lui-même candidat à l'espace et dont un grave accident a ruiné les espoirs. Les deux hommes sympathisent. Vincent prend l'identité et l'apparence de Jerome et entre à Gattaca...

Sur Cine Plus Frisson dès 09h57 : Bienvenue à Gattaca

De 11h40 à 11h49 Prudence

Rediffusion Film : court métrage 9mn Tout public

Une voiture se gare en pleine nuit sur une aire de repos. Une femme en descend et rejoint les toilettes. Elle n'est pas seule.

Sur Cine Plus Frisson dès 11h40 : Prudence

De 11h49 à 13h27 Les chevaliers du ciel

Rediffusion Film d'action 1h38 Tout public

Au cours d'une démonstration aérienne lors d'un salon aéronautique, un Mirage 2000 disparaît. Deux pilotes émérites, Antoine Marchelli et Sébastien Vallois, arrivent à intercepter l'appareil. Mais celui-ci ouvre le feu sur l'avion de Vallois. Malgré l'ordre d'abandon de poursuite, Marchelli détruit l'avion. De retour au sol, ils sont attendus par Bertrand, membre des Renseignements généraux, et Maëlle Coste, rattachée à Matignon. Ceux-ci leur apprennent qu'il ne s'agissait que d'une mission-test en vue d'une attaque terroriste. Néanmoins, Marchelli, qui a désobéi aux ordres, est renvoyé de l'armée de l'air. Par solidarité, Vallois démissionne à son tour... - Critique : Un clip (très long) à la gloire de Dassault ? Une campagne de promotion pour l'Armée de l'air ? En tout cas, cet « ovti » (objet volant trop identifié) n'avance pas masqué. Très librement inspirés de la série télé, ces Chevaliers du ciel sans Tanguy et Laverdure mais avec Marchelli (Magimel) et Vallois (Cornillac) narrent les aventures du duo, en butte au pouvoir d'Etat et à de dangereux terroristes arabes de mèche avec un général australien (?). Le florilège de loopings et autres acrobaties aériennes filmées au plus près est assez spectaculaire, mais vite lassant. Philippe Torreton et sa coiffure impossible (une moumoute ?), Alice Taglioni transformée en Bibendum dans sa combinaison de pilote et la forte teneur en vulgarité (« le manche bien dur de l'appareil » est un leitmotiv) ne risquent pas de relever la cote de Gérard Pirès, qui avait signé le premier Taxi. J.M.

Sur Cine Plus Frisson dès 11h49 : Les chevaliers du ciel

De 13h27 à 15h07 Robocop

Rediffusion Film de science-fiction 1h40 -12

La vie de l'officier Alex Murphy ne tient plus qu'à un fil depuis qu'il a été blessé en pleine action. Fort heureusement, en l'an 2005, la médecine a fait d'énormes progrès. Des chirurgiens experts rafistolent Murphy et le bourrent d'électronique. Du corps meurtri du policier trop humain naît Robocop, un hybride futuriste délesté de sa mémoire, privé de son affectivité, mais obsédé par l'idée de combattre les méchants. Et ceux-ci ne manquent pas, bien au contraire, dans la ville de Detroit, en proie à toutes les criminalités. Ses résultats sont si spectaculaires que le plus redoutable des gangsters locaux, Clarence, décide de s'occuper personnellement du cas de ce policier du troisième type...

Sur Cine Plus Frisson dès 13h27 : Robocop

De 15h07 à 16h52 The November Man

Rediffusion Film : thriller 1h45 Tout public

Peter Devereaux fut un redoutable assassin à la solde de la CIA. On lui a donné le surnom de November car il exécutait ses contrats à la perfection. Il sort de sa retraite quand il apprend que la Section R des services de renseignements américains est menacée. Un département du contre-espionnage créé par Kennedy après le fiasco de la baie des Cochons et auquel appartient Devereaux. Celui-ci doit assurer la protection d'Alice Fournier, responsable d'un centre d'accueil de réfugiés et qui sait trop de choses sur l'un des candidats à l'élection présidentielle russe. Une chasse à l'homme commence avec pour poursuivant Mason, que Devereaux a lui-même formé... - Critique : | Genre : l'espion qui aimait. Etre et ne plus être James Bond... Un problème existentiel pour Pierce Brosnan : il y a plus de dix ans qu'il s'est vu retirer sa ­licence de 007, et ça le hante. On ne peut que le constater en le retrouvant dans le rôle d'un agent secret à la retraite qui reprend du service. Ce Devereaux est un dur, justement dans le style de celui qui a détrôné Pierce Brosnan, Daniel Craig. Et voici, tiens, Olga Kurylenko, la James Bond girl de Quantum of Solace (2008). Mais le réalisateur Roger Donaldson ne joue pas, lui, un double jeu. Il se contente de mettre en scène un thriller à l'état brut, rejetant la sophistication et les artifices. Autour d'une intrigue où le rôle du méchant échoit à un ex-général russe, Devereaux s'affirme en justicier tout-terrain, prêt à venger la femme qu'il a aimée, espionne elle aussi, comme l'honneur (toujours perdu) de la CIA. Le style rude du film devient parfois rustre, flirtant avec des atmosphères à la SAS, vite lissées par un classicisme d'assez bon aloi. Pierce Brosnan semble, de ce point de vue, le choix idéal : un acteur solide, charmeur. A l'ancienne. — Frédéric Strauss

Sur Cine Plus Frisson dès 15h07 : The November Man

De 16h52 à 18h35 Les liens du sang

Rediffusion Film policier 1h43 Tout public

A la fin des années 70, à Lyon, François, un inspecteur de police intègre, apprend la libération de son frère aîné, Gabriel, emprisonné pour meurtre depuis dix ans. Entre les deux hommes, que tout oppose, les retrouvailles ne sont pas faciles. De vieux démons finissent par les rattraper... - Critique : | Genre : frères d'armes. Tout est estampillé années 1970, jusqu'au plus petit poil de moustache de François Cluzet. Des teintes orange et marronnasse des appartements aux blousons de cuir et cheveux dans le cou des mecs, qu'ils soient flics ou voyous, tout fait vrai. Vraie, aussi (excepté le dénouement surdramatisé), l'histoire que Michel et Bruno Papet ont racontée dans leur livre, Deux Frères, flic et truand (Flammarion, 2008). Comme dans ces grands polars où la fatalité est toujours en embuscade, ils se sont retrouvés à Lyon chacun d'un côté de la loi. L'un la bravant. L'autre l'appliquant de façon stricte ; comme pour justifier son existence vis-à-vis de ce frère encombrant. Une rivalité joliment soulignée par l'interprétation des deux acteurs : Cluzet, toujours à deux doigts d'en faire trop, et Canet, se forçant à gommer tous ses effets. Le réalisateur, lui, s'est placé sous le parrainage de Jacques Becker. Elégance sèche de la mise en scène. Seconds rôles attachants (Clotilde Hesme, Marie Denarnaud). Et gangsters au langage fleuri, cherchant romantiquement à ouvrir une buvette où l'on pourrait guincher, comme dans Casque d'or. Bref, entre nostalgie et réalisme, le film maintient un équilibre fragile, mais séduisant. — Pierre Murat

Sur Cine Plus Frisson dès 16h52 : Les liens du sang

De 18h35 à 20h50 L'armée du crime

Rediffusion Film : drame 2h15 Tout public

A Paris, pendant l'Occupation, Missak Manouchian, ouvrier, poète et intellectuel d'origine arménienne, prend la tête d'un groupe de résistants, les FTP-MOI, essentiellement composé d'étrangers et de personnes de confession juive. Après la rafle du Vel d'Hiv', ils s'engagent dans l'action. Manouchian, d'abord réticent à tuer, transgresse son éthique au vu des circonstances. Sous son impulsion, le groupe se structure et commet près d'une centaine d'attentats au cours de l'année 1943. Les résistants sont alors traqués par les nazis et par la police française. Filatures, dénonciations, chantages, tortures : toutes les méthodes sont utilisées pour mettre fin à l'activité des membres du réseau Manouchian... - Critique : L’épopée déchirante du groupe Manouchian — vingt-trois jeunes résistants, juifs pour la plupart, originaires des quatre coins d’Europe, exécutés le 21 février 1944 par l’occupant nazi — semblait destinée à Robert Guédiguian. Le film, au ton résolument fervent, prolonge les éternels credo du réalisateur sur la force des idéaux politiques et les luttes collectives. Il questionne aussi, à travers ses héros, la place de l’étranger dans la société française. Parce que face à ces résistants immigrés se dresse la véritable « armée du crime » : une cohorte de policiers français, de tortionnaires au regard vide. Pour Guédiguian, tout est affaire de transmission. Il assume la dimension pédagogique de son film : la révolte contre l’injustice et l’iniquité renvoie au présent. Le cinéaste a su faire de ces jeunes gens d’hier des figures modernes. La grande Histoire se mêle à l’intime, parce que « c’est ­ainsi que les hommes vivent ». Qu’ils hésitent à balancer une grenade dans un lieu grouillant de monde, qu’ils trinquent, s’inquiètent, rient ou font l’amour : les relations, pudiques et vibrantes, entre Manouchian et sa femme éclairent ainsi les raisons de leur lutte commune. Du côté de la vie, toujours.

Sur Cine Plus Frisson dès 18h35 : L'armée du crime

De 20h50 à 22h36 Ghost Rider

Rediffusion Film d'action 1h46 -10

Johnny Blaze, un jeune cascadeur, s'apprête à s'enfuir avec Roxanne, la femme dont il est amoureux, quand l'annonce de la maladie incurable de son père le fait changer d'avis. Il fait la connaissance d'un homme étrange qui prétend pouvoir guérir l'auteur de ses jours à la condition qu'il signe un pacte éternel. Johnny accepte et, dès le lendemain, son père est complètement rétabli. Malheureusement, il meurt peu après, victime d'un accident. Les années passent. Johnny est devenu un cascadeur célèbre. Un soir, il revoit Roxanne puis, dans la foulée, rencontre à nouveau l'homme étrange, qui lui dévoile enfin son nom : Méphistophélès... - Critique : | Genre : pyro-man. Après Daredevil et Spider-Man, un autre héros des Marvel Comics passa sur grand écran. Voici venir, Mesdames, Messieurs, le Ghost Rider, squelette tout feu tout flamme chevauchant une moto d'enfer et collectant les âmes damnées pour le compte du diable. Le jour, quand il ne brûle pas jusqu'au bout des métacarpes, le Rider est un type un peu ahuri (Nicolas Cage, bizarrement rajeuni). Un brin de dérision, beaucoup de cascades (une incroyable ascension de gratte-ciel à moto), des effets spéciaux spectaculaires : le film est une attraction qui s'assume, incluant grand huit et train fantôme (de vilains démons risquent d'effaroucher les plus petits). Avis aux amateurs de fête foraine... — Cécile Mury

Sur Cine Plus Frisson dès 20h50 : Ghost Rider

De 22h36 à 00h06 Ghost Rider : l'esprit de vengeance

Rediffusion Film fantastique 1h30 -10

Huit ans après les événements de San Vengenza, Johnny Blaze, alias le Ghost Rider, s'est réfugié en Europe de l'Est. C'est là, à l'abri des regards, que le cascadeur à l'alter ego diabolique tente de contenir ses pulsions les plus sombres. Il est contrarié dans ses projets quand Moreau, un moine à la tête d'une mystérieuse secte, lui demande de l'aide. Le diable a en effet prévu de s'incarner dans le corps de Danny, un jeune garçon. Johnny sait qu'il doit à nouveau relâcher l'esprit du Ghost Rider s'il veut sauver l'enfant et le monde de l'emprise du diable...

Sur Cine Plus Frisson dès 22h36 : Ghost Rider : l'esprit de vengeance