Ciné+ Club : Programme TV de la chaîne Ciné+ Club

En ce moment sur Ciné+ Club :

01h20 Six Suédoises à la pompe

Rediffusion Film érotique 1h23 -16
Six Suédoises à la pompe

Six amies tiennent une station-service d'un genre particulier. Au lieu de se contenter de remplir des réservoirs, elles proposent à leurs clients toutes sortes de prestations érotiques. Et quand aucune grosse cylindrée ne pointe le bout de son nez, les jeunes femmes passent leur temps à s'amuser entre elles...

1h 16min

À suivre, dès 02h43 : Le voyage de Felicia

Ce soir sur Ciné+ Club :

20h50 Loving

Inédit Film : drame 1h59 Tout public

Virginie, en 1958. Richard Loving vient d'épouser Mildred et de lui montrer le terrain sur lequel il veut construire leur future maison. Une nuit, le couple est réveillé par la police. Son crime : s'être uni alors que le mariage mixte est interdit dans cet état ségrégationniste. Il évite les poursuites s'il accepte de quitter les lieux. Il s'exécute la mort dans l'âme. Bernie Cohen, un avocat engagé dans la lutte pour les droits civiques, contacte les Loving pour leur proposer ses services. Mildred, qui souffre d'être éloignée de sa famille, accepte de le rencontrer et l'idée de se battre. Richard est plutôt réticent... - Critique : Mildred est noire, Richard est blanc. Ils s’aiment. Leur nom de famille est Loving. Mais, en 1958, dans leur Virginie natale, les couples mixtes sont illégaux… Le réalisateur Jeff Nichols investit le genre biographique comme il s’était emparé de la science-fiction dans Midnight Special : en y instillant son souffle poétique. On reconnaît sa singularité, son sens des plans méditatifs, de l’ellipse et des silences. Héros taiseux, anxieux, rugueux, comme naguère celui de Take Shelter, Joel Edgerton livre une performance intense et pudique. Quant à sa partenaire, la gracieuse Ruth Negga, elle laisse deviner en douceur une force têtue, impressionnante. Tout au long des épreuves du couple, le cinéaste évite ce qui pourrait faire écran entre le spectateur et des personnages simples, dignes et limpides. Tout est mis au service d’une histoire d’autant plus grande qu’elle se développe dans les détails intimes et touchants d’un amour au long cours. Ni militants ni porte-drapeaux, les Loving sont à l’image du film : discrets, profondément humains.

« Loving » sur Ciné+ Club

22h49 Cinq nouvelles du cerveau

Inédit Film documentaire 1h41 Tout public

Alors que les scientifiques continuent encore de tenter de percer tous les secrets et mystères du cerveau humain, d'autres en profitent pour développer parallèlement des recherches sur l'intelligence artificielle. Les espoirs de la communauté scientifique internationale repose sur l'ensemble de ces travaux : la synergie de toutes ces avancées et nouvelles découvertes permettra-t-elle de créer un humain parfait ? L'intelligence artificielle prendra-t-elle le relais pour combler les lacunes du cerveau humain, et vice versa ? Une plongée fascinante dans un microcosme qui détient probablement les clés pour offrir un avenir meilleur... - Critique : Documentariste passionnant qui aime tourner dans des lieux clos (une cour de justice, la voiture d’un leader populiste ou les coulisses de l’Opéra de Paris), le Suisse Jean-Stéphane Bron a cette fois investi un continent mouvant et fantasmatique : l’intelligence artificielle. Comment raconter les avancées de la science en la matière, alors que les laboratoires où s’écrit l’avenir de l’humanité n’ont rien de spectaculaire ? Le réalisateur opte pour un périple mental auprès de cinq scientifiques qui inventent ou anticipent différemment l’intelligence de demain. Le cerveau pourrait-il être artificiellement répliqué ? Les robots vont-ils nous aliéner ou nous émanciper ? À travers les histoires de ces chercheurs, leurs interactions, leur vision du monde, leur humanité, le film parvient à nous captiver. Sans perdre de vue que la science, poreuse aux imaginaires culturels (en l’occurrence celui de la science-fiction), est aussi un champ politique.

« Cinq nouvelles du cerveau » sur Ciné+ Club

Programme Ciné+ Club de la journée d'aujourd'hui

Mardi 06 Décembre 2022

De 06h14 à 06h22 En coulisses Ciné+ : Le Temps d'aimer

Rediffusion Magazine du cinéma 8mn Tout public

La réalisatrice Katell Quillévéré travaille actuellement sur la romance "Le Temps d'aimer", avec Anaïs Demoustier et Vincent Lacoste.

Sur Cine Plus Club dès 06h14 : En coulisses Ciné+

De 06h22 à 06h50 Des confettis sur le béton

Film : court métrage 28mn Tout public

Dans le monde brillant des majorettes et des fanfares, gros plan sur les relations d'une mère et sa fille.

Sur Cine Plus Club dès 06h22 : Des confettis sur le béton

De 06h50 à 08h28 Le Petit Criminel

Rediffusion Film : comédie dramatique 1h38 Tout public

Une cité HLM, à Sète. Marc, un adolescent, s'approprie un revolver que sa mère vient de trouver. Peu de temps après, un coup de fil anonyme lui apprend qu'il a une sœur aînée, Stéphanie, issue d'un premier lit, et que celle-ci vit quelque part à Montpellier, avec leur père, qu'il ne connaît pas. Il décide de les retrouver et, pour payer le voyage, vole 500 francs dans une parfumerie. Un policier surgit. Marc le menace de son arme, se résout à le prendre en otage, puis décide de lui demander de le conduire jusqu'à Montpellier. En route, une étrange relation s'installe entre le flic et le jeune voyou, où l'ancien comprend le gamin...

Sur Cine Plus Club dès 06h50 : Le Petit Criminel

De 08h28 à 10h09 La maison des otages

Rediffusion Film : thriller 1h41 -12

Michael Bosworth, un dangereux personnage soupçonné de meurtre, parvient à s'évader du tribunal grâce à la complicité de sa maîtresse, l'avocate Nancy Breyers. Bientôt rejoint par son frère et un complice, contraint d'abandonner Nancy aux mains de la police, Michael prend une famille en otage...

Sur Cine Plus Club dès 08h28 : La maison des otages

De 10h09 à 12h01 Kansas City

Rediffusion Film : comédie dramatique 1h52 Tout public

Kansas City, en 1934. Blondie O'Hara, une jeune télégraphiste, enlève Carolyn Stilton, la femme d'un politicien influent, dans l'espoir que ce dernier interviendra, d'une façon ou d'une autre, en faveur de son mari, Johnny, retenu en otage dans le club de jazz du puissant gangster Seldom Seen... - Critique : L’âge d’or du jazz et de ses joutes enivrantes jusqu’à l’aube, les « poupées » peroxydées qui copient leur star de ciné, la prohibition, la pègre... C’est une Amérique mythique qu’Altman dépeint ici : la dépression, les alliances entre mafia et politiciens, le racisme paternaliste, la violence des règlements de comptes... Tous ces aspects sombres, le réalisateur les cultive dans un récit faussement joyeux, comme d’or­dinaire éclaté, une mosaïque avec des personnages à foison. Mais, cette fois, les soubassements de la construction polyphonique sont trop visibles et la fresque tourne à l’exercice de style un peu vain. On a l’impression que les personnages sont casés de force et corsetés pour satisfaire un désir de virtuosité. Malgré tout, on baigne dans un climat enveloppant (magnifique velouté sombre de l’image), dominé par le swing entêtant du jazz. Peu à peu, la relation entre la riche alanguie qui noie son spleen énigmatique dans le laudanum (Miranda Richardson, formidable) et la petite employée ordi­naire fan de Jean Harlow (Jennifer Jason Leigh, au jeu un rien trop appuyé) gagne en densité, en attirance réciproque et inavouée. Saluons enfin la prestation de Harry Belafonte, en gangster raffiné et pervers, palabrant avec une assurance glaçante.

Sur Cine Plus Club dès 10h09 : Kansas City

De 12h01 à 13h29 Jean Douchet, l'enfant agité

Rediffusion Film documentaire 1h28 Tout public

Critique de cinéma influent, Jean Douchet sillonne les cinémathèques du monde entier depuis des années pour rencontrer le public et parler des films qui le passionnent. Un soir, trois amis cinéphiles, Vincent, Guillaume et Fabien, croisent son chemin. Ils sont immédiatement fascinés et séduits par sa parole. Bien que le trio développe une relation privilégiée et intense avec Jean Douchet, l'homme ne se dévoile pas si facilement... - Critique : En 2008, ils avaient 17 ans : sur le chemin de leur passion, le cinéma, ils ont rencontré un guide, le critique Jean Douchet, compagnon de la Nouvelle Vague. Aujourd’hui, les trois ex-lycéens dédient un portrait vibrant à leur mentor, toujours vaillant à 89 ans, et recueillent les témoigna­­ges d’anciens disciples : Arnaud Desplechin, Noémie Lvovsky, Xavier Beauvois… Par-delà l’éloge, le documentaire raconte comment parler des films c’est entrer dans la sensibilité de l’art tout en s’ouvrant au monde, aux autres et à soi-même. Face à cette réflexion alerte sur la cinéphilie, le titre d’un ouvrage de Serge Daney, autre critique, revient en mémoire : L’exercice a été profitable, monsieur.

Sur Cine Plus Club dès 12h01 : Jean Douchet, l'enfant agité

De 13h29 à 15h13 L'été prochain

Film : comédie dramatique 1h44 -10

Jeanne met au monde son cinquième enfant puis regagne le chalet montagnard où elle vit avec son mari Edouard. Malgré l'amour qu'il porte à son épouse, Edouard ne peut s'empêcher de la tromper avec des femmes plus jeunes. Parfois, il reçoit la visite d'une fille d'un premier lit, Dino, accompagnée de son ami, Paul. Dino exige de Paul un amour sans restriction ni concession. Il s'ensuit de nombreuses querelles qui défont peu à peu le couple. L'aînée des enfants de Jeanne et Edouard, Sidonie, une musicienne talentueuse, trouve dans son mariage avec Jude, un pianiste virtuose, un équilibre que, par ailleurs, ses difficultés à affronter le public lui interdisent...

Sur Cine Plus Club dès 13h29 : L'été prochain

De 15h13 à 17h07 Le voyage de Felicia

Rediffusion Film : drame 1h54 Tout public

Felicia, une jeune Irlandaise de 17 ans, vient d'apprendre qu'elle est enceinte. Elle décide de se rendre en Angleterre auprès de son amoureux. Sur place, ses recherches s'avèrent vaines. Elle fait alors la connaissance de Joseph Ambrose Hilditch, un vieil homme attentionné mais amer, auquel elle s'attache rapidement. Elle ignore qu'Hilditch est en réalité un tueur en série dénué de scrupules. Peu à peu, Felicia découvre les dangers et la duplicité du vaste monde. Elle s'en ouvre à Hilditch, qui prend progressivement conscience du désert affectif dans lequel il a grandi. Ces deux âmes tourmentées cherchent pareillement à trouver leur place dans un monde hostile...

Sur Cine Plus Club dès 15h13 : Le voyage de Felicia

De 17h07 à 19h06 Magnum Force

Rediffusion Film policier 1h59 -12

La pègre de San Francisco est décimée par une série de meurtres particulièrement sanglants. L'inspecteur Callahan, surnommé "Dirty Harry", donnerait cher pour remonter à la source de cette vague de violence. Tout indique que c'est l'oeuvre d'un escadron de la mort voulant purifier la ville... - Critique : | Genre : policier. Un chef de gang, à peine relaxé, est abattu avec ses gardes du corps et son avocat par un policier à moto. L'inspecteur Callahan mène l'enquête et se heurte à son supérieur, qui lui reproche ses méthodes... Deuxième épisode de la série des Callahan, Magnum Force reprend avec bonheur les ingrédients qui avaient fait le succès de L'Inspecteur Harry : un scénario en béton qui multiplie les rebondissements, un suspense de tous les instants, un rythme haletant ponctué par des morceaux de bravoure d'une rare efficacité. Mais ce qui fait l'originalité de la nouvelle enquête de ce policier individualiste et brutal, c'est justement son rapport à la violence. Confronté à un de ces sinistres « escadrons de la mort », qui, sous couvert de « nettoyage » de la société, sont capables de toutes les horreurs, il ne peut plus adhérer à cette apologie de l'ordre au mépris des lois. Lucide (enfin !), Callahan déclare : « On ne peut être à la fois juge et bourreau. » Si Clint Eastwood impose encore son regard glacé souvent masqué par des lunettes noires et dégaine toujours son Magnum avec un plaisir évident, il s'est débarrassé de l'encombrante réputation de « dirty » Harry. — Gérard Camy

Sur Cine Plus Club dès 17h07 : Magnum Force

De 19h06 à 20h24 Africa Mia

Rediffusion Film documentaire 1h18 Tout public

Dix jeunes Maliens sont envoyés à Cuba aux frais de Castro, pour étudier la musique et faire rayonner leur glorieuse république socialiste africaine. Trois furent renvoyés au pays. Les sept autres constituèrent les Maravillas de Mali, le fameux orchestre afro-cubain. Ce fut le début de six années de gloire, entre La Havane et Bamako, avec au compteur leur tube "Rendez-vous chez Fatimata". Mais en 1968, désavoués par l'autocrate Moussa Traoré, Las Maravillas tombent dans l'oubli. 50 ans après, le groupe renaît avec le seul survivant, Boncana Maïga, ancien arrangeur et chef d'orchestre ... - Critique : Dans le cadre d’échanges entre le Mali socialiste des années 1960 et Cuba, dix jeunes ont été envoyés à La Havane pour y apprendre la musique. Là-bas, ils ont formé un groupe de musique afro-cubaine qui a connu son heure de gloire, préfigurant la world music : les Maravillas de Mali. Cette histoire rocambolesque, Richard Minier a eu envie de la raconter en retrouvant, en 1999, l’un des musiciens. De là est né aussi l’espoir d’une reformation du groupe, qui sert de fil rouge. Malgré ses maladresses, le documentaire réserve des émotions à travers de multiples rencontres où affleurent des souvenirs heureux, des regrets aussi. Avec une belle récompense : la remontée sur scène, près de cinquante ans plus tard, du leader Boncana Maïga, le seul survivant du groupe.

Sur Cine Plus Club dès 19h06 : Africa Mia

De 20h24 à 20h50 Lendemain de mariage

Rediffusion Film : court métrage 26mn Tout public

Un jeune homme timide est invité à un mariage épuisant.

Sur Cine Plus Club dès 20h24 : Lendemain de mariage

De 20h50 à 22h49 Loving

Inédit Film : drame 1h59 Tout public

Virginie, en 1958. Richard Loving vient d'épouser Mildred et de lui montrer le terrain sur lequel il veut construire leur future maison. Une nuit, le couple est réveillé par la police. Son crime : s'être uni alors que le mariage mixte est interdit dans cet état ségrégationniste. Il évite les poursuites s'il accepte de quitter les lieux. Il s'exécute la mort dans l'âme. Bernie Cohen, un avocat engagé dans la lutte pour les droits civiques, contacte les Loving pour leur proposer ses services. Mildred, qui souffre d'être éloignée de sa famille, accepte de le rencontrer et l'idée de se battre. Richard est plutôt réticent... - Critique : Mildred est noire, Richard est blanc. Ils s’aiment. Leur nom de famille est Loving. Mais, en 1958, dans leur Virginie natale, les couples mixtes sont illégaux… Le réalisateur Jeff Nichols investit le genre biographique comme il s’était emparé de la science-fiction dans Midnight Special : en y instillant son souffle poétique. On reconnaît sa singularité, son sens des plans méditatifs, de l’ellipse et des silences. Héros taiseux, anxieux, rugueux, comme naguère celui de Take Shelter, Joel Edgerton livre une performance intense et pudique. Quant à sa partenaire, la gracieuse Ruth Negga, elle laisse deviner en douceur une force têtue, impressionnante. Tout au long des épreuves du couple, le cinéaste évite ce qui pourrait faire écran entre le spectateur et des personnages simples, dignes et limpides. Tout est mis au service d’une histoire d’autant plus grande qu’elle se développe dans les détails intimes et touchants d’un amour au long cours. Ni militants ni porte-drapeaux, les Loving sont à l’image du film : discrets, profondément humains.

Sur Cine Plus Club dès 20h50 : Loving

De 22h49 à 00h30 Cinq nouvelles du cerveau

Inédit Film documentaire 1h41 Tout public

Alors que les scientifiques continuent encore de tenter de percer tous les secrets et mystères du cerveau humain, d'autres en profitent pour développer parallèlement des recherches sur l'intelligence artificielle. Les espoirs de la communauté scientifique internationale repose sur l'ensemble de ces travaux : la synergie de toutes ces avancées et nouvelles découvertes permettra-t-elle de créer un humain parfait ? L'intelligence artificielle prendra-t-elle le relais pour combler les lacunes du cerveau humain, et vice versa ? Une plongée fascinante dans un microcosme qui détient probablement les clés pour offrir un avenir meilleur... - Critique : Documentariste passionnant qui aime tourner dans des lieux clos (une cour de justice, la voiture d’un leader populiste ou les coulisses de l’Opéra de Paris), le Suisse Jean-Stéphane Bron a cette fois investi un continent mouvant et fantasmatique : l’intelligence artificielle. Comment raconter les avancées de la science en la matière, alors que les laboratoires où s’écrit l’avenir de l’humanité n’ont rien de spectaculaire ? Le réalisateur opte pour un périple mental auprès de cinq scientifiques qui inventent ou anticipent différemment l’intelligence de demain. Le cerveau pourrait-il être artificiellement répliqué ? Les robots vont-ils nous aliéner ou nous émanciper ? À travers les histoires de ces chercheurs, leurs interactions, leur vision du monde, leur humanité, le film parvient à nous captiver. Sans perdre de vue que la science, poreuse aux imaginaires culturels (en l’occurrence celui de la science-fiction), est aussi un champ politique.

Sur Cine Plus Club dès 22h49 : Cinq nouvelles du cerveau